Les nuisances sonores réduites de moitié durant le confinement

Les nuisances sonores en Région bruxelloise et autour de Brussels Airport ont généralement été réduites de moitié durant le confinement lié à la pandémie de coronavirus. D’après des chiffres que la VRT a pu examiner.

Les chiffres du département Environnement (Omgeving) de l'administration flamande montrent déjà que la pollution sonore autour de l'aéroport a diminué. Un phénomène principalement dû au nombre considérablement réduit de vols. S'il y avait encore environ 18.000 mouvements aériens en mars de l'année dernière, il n'y en a eu que 10.000 cette année. En avril, la baisse a été encore plus prononcée : de 19.000 mouvements, on est passé à environ 2.000 le mois dernier.

La baisse la plus spectaculaire est observée pendant la journée, entre 7 heures et 23 heures, lorsque la plupart des avions passagers sont normalement en vol. En revanche, durant la nuit, ce sont principalement les avions cargos qui décollent ou atterrissent et eux sont toujours en activité. Le nombre d'avions comptabilisés diminue dès lors moins la nuit.

Dans la plupart des stations de mesure, la quantité de bruit généré par les avions pendant la journée est réduite de plus ou moins 10 décibels, soit environ la moitié. La nuit, l'effet est logiquement généralement plus faible.

La VRT relaye également des chiffres sur la pollution sonore du trafic routier dans la capitale. Selon les données de Bruxelles Environnement, le bruit des trafics automobile, ferroviaire et aérien a été réduit de 1 à 22 décibels, en fonction du point de mesure.

L'Association belge des acousticiens appelle la population à effectuer elle-même des mesures. "Ce sont des grands jours pour nous", confie Filip Verbandt, de la société de conseil acoustique EVA. "Les futurs congrès accorderont beaucoup d'attention à ce moment exceptionnel". Dans la plupart des cas, il fait aujourd'hui 10 à 12 décibels plus silencieux qu'avant la crise du coronavirus, disent ainsi les acousticiens, selon qui cette différence est conséquente.

Les mesures donnent cependant parfois un résultat surprenant. Près du ring d'Anvers, il y a ainsi de 7 à 8 décibels de plus. Un phénomène également constaté aux alentours de l'E40 autour de Louvain. Ce sont des endroits où la circulation est désormais fluide au lieu d'être à l'arrêt dans les embouteillages.