Un dépistage au coronavirus à domicile avant une admission à l'hôpital universitaire d'Anvers

Dorénavant, toute personne qui devra être admise à l'hôpital universitaire d'Anvers (UZA), subira un dépistage préalable au coronavirus à domicile. C'est ce qu’a déclaré le directeur médical de l'UZA, Guy Hans. "Le système ne sera efficace que s'il est valable pour tout le monde".

Nous voulons garantir la sécurité des patients et du personnel tout au long du processus de l'hôpital. C'est pourquoi nous voulons que tout le monde soit dépisté préalablement pour savoir si patient est infecté ou non au moment où il se rend à l’hôpital.

Guy Hans, directeur médical de l'UZA, s’exprimait ce samedi matin dans l’émission "De ochtend" sur Radio 1 (VRT). L’hôpital a mis en place un projet pilote avec l'organisation de soins à domicile Altrio, dans lequel les infirmières à domicile sont spécialement formées pour prélever des échantillons sur les patients en utilisant différentes techniques.

"Dorénavant, nous contacterons les patients trois jours avant l'admission prévue pour prendre rendez-vous avec une infirmière", explique Guy Hans. "L'infirmière passera faire un prélèvement, afin que nous puissions avoir le résultat dans l'après-midi précédant l'admission et savoir de tous les patients s'ils sont infectés ou non".

Bien sûr, c’est beaucoup moins évident pour les admissions les plus urgentes : ces patients ne seront dépistés que lorsqu'ils seront amenés à l'hôpital. Et lorsqu’il s’agit d’une simple consultation à l'hôpital, le patient devra au préalable remplir un questionnaire numérique à domicile.
 

Les plus consultés