Le 1er condamné du pays pour non-respect des mesures de confinement a déjà récidivé

Le jeune homme de 23 ans qui a été condamné pour la première fois en Belgique par un tribunal correctionnel pour avoir enfreint à plusieurs reprises les mesures de confinement a récidivé quelques jours plus tard. L’information a été donnée mardi par le parquet de Bruxelles. Le 24 avril dernier, cet homme avait été condamné à une peine de travail de 125 heures par le tribunal correctionnel de Bruxelles. Il doit comparaître à nouveau devant ce tribunal le 15 mai prochain.

Le premier individu à avoir été condamné en Belgique pour infraction aux mesures de sécurité édictées pour ralentir la propagation du Covid-19 a à nouveau enfreint ces mesures, quatre jours après sa condamnation à une peine de travail.

Dans la nuit du 28 au 29 avril derniers, la police l'a interpellé sur la place Voltaire à Molenbeek-Saint-Jean, en compagnie de quatre amis. Il a immédiatement reconnu qu'il ne respectait toujours pas les mesures de confinement et l'interdiction de rassemblement. "Il a de nouveau été cité à comparaître devant le tribunal le 15 mai. Il encourt une nouvelle peine pouvant aller jusqu'à trois mois d'emprisonnement et une amende de 4.000 euros", a déclaré le parquet de Bruxelles mardi.

Les 25, 26 et 29 mars derniers, la police avait verbalisé à quatre reprises cet homme pour non-respect des mesures de confinement. Celui-ci s'était donc vu infliger plusieurs amendes. Le 29 mars, il avait une fois encore été vu en train de circuler sur la voie publique à Molenbeek-Saint-Jean avec un individu qui ne fait pas partie de sa famille, sans respecter la distance de sécurité minimale d'1,5 mètre. Interpellé à nouveau, il avait alors reçu une citation directe à comparaître devant le tribunal.