BELGA/VAN ACCOM

Le secteur de l’événementiel tire la sonnette d’alarme : 1 entreprise sur 4 confrontée à des difficultés financières

En raison de la crise sanitaire et du confinement, 25 % des entreprises du secteur de l'événementiel rencontrent des difficultés financières. Il s'agit principalement de petites entreprises telles que des sociétés d'éclairage et de sonorisation. Le secteur tire déjà la sonnette d'alarme car le nombre d'entreprises en difficultés financières va continuer à augmenter si la période de confinement se poursuit.

Le secteur de l’événementiel ne parvient pas à garder la tête hors de l’eau. D’après une étude de la Haute école Karel de Grote Hogeschool, en raison du confinement, environ 25 % des entreprises du secteur connaissent déjà des problèmes financiers.

"La situation ne fera qu'empirer, plus le confinement durera longtemps", déclare Bruno Schaubroeck, qui est porte-parole de la task force qui a été mise en place depuis par le secteur événementiel.

"Quelque 3 000 entreprises sont actives dans notre secteur et environ 80 000 personnes y travaillent", poursuit Bruno Schaubroeck. "Depuis le début de la crise, il y a déjà eu une perte cumulée d'environ 5 milliards d'euros". Et le porte-parole a une vision sombre de l'avenir. "Car après six mois de fermeture, ces 25 % passeront à 75 %."

"Deux saisons sont déjà perdues pour notre secteur. Et pour l'automne, notre troisième saison, il n'y a pas encore de certitude" ajoute-il.

Et ce sera difficile. "Car même si les entreprises peuvent se remettre au travail, il faudra encore quelques mois avant qu'il y ait vraiment des événements, car il faudra plus de temps pour les organiser. C'est pourquoi nous demandons dès maintenant une perspective pour sortir de la crise".
 

Les plus consultés