Les mutualités et des calll-centers vont assurer le suivi des contacts Covid-19

Le gouvernement flamand a confié à des call-centers privés et aux mutualités le suivi des contacts des patients infectés par le coronavirus, a annoncé mardi le ministre flamand de la Santé Wouter Beke (CD&V).

Il s'agit d'une association entre un consortium de quatre call-centers et les cinq mutualités réunies dans ZPG Intermut, avec l'appui du consultant KPMG. Le système sera "entièrement opérationnel" à partir du 11 mai, a assuré le ministre.
Une première adjudication avait échoué à la fin du mois dernier et la procédure avait dû être relancée.

Le consortium se fait fort de fournir le nombre de collaborateurs nécessaire.
Il s'agit de 864 agents et 46 superviseurs pour les call-centers, 289 agents de terrain encadré par 16 superviseurs, soit au total 1.215 personnes.

La mission court jusqu'à fin novembre. Le coût ne pourra dépasser 101,4 millions d'euros. Les autorités payeront en fonction des prestations fournies.
 

Les plus consultés