A partir de dimanche, les visites à domicile de quatre personnes sont autorisées

Le Conseil national de Sécurité (CNS) a décidé de permettre un élargissement supplémentaire des contacts sociaux à partir de dimanche prochain, jour de la Fête des mères, a annoncé mercredi la Première ministre Sophie Wilmès (MR). Comme prévu, les commerces non alimentaires rouvriront leurs portes à partir de lundi prochain. 

"Les phases consécutives ont suscité chez certaines un profond désarroi. Le fait d'avoir ouvert le champ des relations sociales n'a effectivement pas suffi à apaiser nombre de nos concitoyens", a justifié la Première ministre. Le CNS a dès lors décidé de permettre un élargissement supplémentaire des contacts sociaux à partir de dimanche prochain, jour de la fête des mères.

"A ce moment-là, il sera possible de rencontrer deux autres personnes, toujours les mêmes, pour faire du sport. C'est le cas aussi pour les plus jeunes. A partir du 10 mai, chaque famille, pourra en outre accueillir jusqu'à 4 personnes. Attention, ces personnes ne pourront se rendre que dans cette famille-là. Il sera nécessaire de respecter la distance. Si vous avez une terrasse ou un jardin, voyez-vous à l'extérieur", a exhorté Sophie Wilmès, qui a aussi appelé à "faire particulièrement attention aux personnes âgées".

"Ce système permettra de savoir plus facilement qui est entré en contact avec qui. Un nouvel assouplissement n'est pas envisagé la semaine prochaine." 

Pas de restriction "géographique" pour aller voir un proche

Aucune distance maximum de déplacement ne sera imposée lorsqu'il s'agira d'aller voir un proche, a déclaré en fin de conférence de presse mercredi la Première ministre. Aller voir un être cher sera effectivement dès dimanche considéré comme un "déplacement essentiel". A condition toutefois de limiter ses contacts aux mêmes quatre personnes, et ce jusqu'à nouvel ordre. Il ne s'agit donc pas de multiplier les contacts, insiste le conseil national de sécurité.

"Nous voulons passer un contrat avec vous"

A partir du 11 mai, tous les magasins pourront rouvrir selon des règles strictes. Un seul client sera autorisé par 10 m², pour une durée maximale de 30 minutes.

Chaque client devra porter un masque dans le magasin. Par ailleurs, un environnement de travail sûr doit être garanti par les employeurs pour chaque travailleur. En ce qui concerne les achats, ils ne pourront être fait que par une seule personne. Les enfants de moins de 18 ans et les personnes qui ont besoin d'aide peuvent bien sûr être accompagnés.

Sophie Wilmès a aussi insisté pour ne faire ses courses que dans son quartier où dans le quartier de son travail. Ainsi les déplacements touristiques pour faire du shopping sont interdits. "Et s'il y a du monde dans la rue commerçante ou dans le centre commercial, revenez à un autre moment" a insisté la Première ministre qui a fait appel au sens civique de la population. "Nous voulons passer un contrat avec vous, pour la santé de tous".

Le port du masque obligatoire dans les aéroports

Le port du masque, ou d'une protection couvrant le nez et la bouche, est obligatoire chaque fois que l'on prend les transports en commun, et ce dès l'arrivée dans une gare, à un arrêt de bus. Il faut également porter le masque dans les aéroports et dans les écoles pour tous les élèves de plus de 12 ans, a ajouté mercredi la Première ministre.

Les cafés, bars et restaurants resteront fermés

Les cafés, les bars, les restaurants et les autres lieux festifs, récréatifs, culturels ou touristiques resteront fermés à ce stade. "Les marchés ne pourront pas reprendre non plus", a ajouté la Première ministre.
"La question des excursions d'une journée, des séjours en seconde résidence, ou dans des gîtes sera évoquée lors de la préparation de la phase 3 et non plus de la phase 2", a précisé Sophie Wilmès

Pas de compétitions sportives avant le 31 juillet

Le Conseil national de Sécurité a par ailleurs décidé d'interdire les compétitions sportives, dont le football professionnel, jusqu'au 31 juillet. "Pour ce qui est de la reprise des entraînements et des événements sportifs à l'extérieur se fera avec les gouvernements régionaux compétents et sur base des travaux et nous espérons pouvoir donner un calendrier un peu plus précis en fonction des différentes phases", a ajouté la Première ministre.

La prochaine étape du déconfinement devrait débuter le 18 mai

"La prochaine étape à laquelle nous devons nous préparer, c'est la phase 2 qui devrait, et je le dis au conditionnel, débuter le 18 mai", a annoncé la Première ministre Sophie Wilmès à la fin de la conférence de presse consécutive au Conseil National de Sécurité (CNS) de mercredi.

"D'ici-là, nous déterminerons avec les experts la faisabilité et les conditions pour: la reprise des marchés, la réouverture des musées, des bibliothèques et des parcs zoologiques, la reprise des professions avec contacts physiques comme les coiffeurs et les centres d'esthétique, l'élargissement du nombre de personnes présentes aux célébrations de mariage et aux funérailles ou encore la reprise des entraînements sportifs à l'extérieur", a-t-elle énuméré. La reprise progressive des cours dans les écoles reste maintenue.

"La reprises des événements sportifs et culturels sera par ailleurs analysée par les experts sur base des travaux déposés par les ministres compétents afin de présenter un calendrier un peu plus précis, phase par phase", a en outre promis la Première ministre.

Sophie Wilmès a ajouté qu'un changement avait été apporté par rapport aux décisions prises lors du précédent CNS, en ce qui concerne les excursions d'une journée et les séjours dans les secondes résidences ou dans les gîtes. "Ces questions seront évoquées lors de la préparation de la phase 3 et non plus de la phase 2", a annoncé Mme Wilmès. Cette phase 3 est actuellement programmée le 8 juin.

"Tout cela dépendra de l'évolution de la situation sanitaire", a-t-elle rappelé.