Pour Koen Geens, les masques en tissu commandés par la Défense auront bien leur utilité

Le vice-Premier ministre Koen Geens (CD&V) a défendu mercredi, à la VRT-radio, la décision du Conseil national de sécurité de commander un masque buccal pour chaque citoyen belge. Une commande de 12 millions de masques a ainsi été placée mardi par la Défense, a-t-il précisé. Elle devrait être livrée au plus tard le 24 mai. 

Les commentaires du ministre de la Justice interviennent après les critiques d'un député N-VA, Michael Freilich, ainsi que du bourgmestre de Glabbeek, Peter Reekmans, qui estiment que la procédure d'achat doit être interrompue car les masques arriveront trop tard. Selon le maïeur, il serait plus intelligent de consacrer l'argent à un remboursement des communes qui ont déjà investi pour fournir des masques à leurs citoyens.

Le montant de la commande n'a pas été dévoilé par le ministre Koen Geens, mercredi.

Aussi bien sur Radio 1 (VRT) que sur La Première (RTBF), le ministre est revenu en matinée sur l'action du fédéral sur la question des masques. Dans un premier temps en effet, le ton était assez différent concernant l'utilité pour la population de porter un masque au quotidien, rappelle-t-il. Le Conseil national de sécurité a d'ailleurs suivi les conseils des experts.

"Nous avons eu la recommandation des experts le 17 avril, que ce serait bien que les gens portent des masques. Le soir du 24 avril, on a commandé les filtres, qui sont en cours de livraison", en trois paquets d'environ "6 millions", a-t-il expliqué sur La Première.

Pour les masques en textile eux-mêmes, "le ministre de la Défense a fait des commandes hier soir". Dans le cadre du déconfinement, la plupart des citoyens vont devoir utiliser plusieurs masques, à laver après utilisation, a-t-il souligné au micro de la VRT, estimant donc que cette commande aura malgré tout son utilité.

Le 24 avril, à l'issue d'un Conseil national de sécurité, la Première ministre Sophie Wilmès (MR) avait communiqué que le Fédéral et les entités fédérées souhaitaient procurer gratuitement à chaque citoyen au moins une protection en tissu normé, ainsi que deux filtres à intégrer dans les masques déjà acquis ou confectionnés.

Livraison le 24 mai au plus tard

La Défense précisait ce mercredi avoir notifié un contrat à une société belge et une luxembourgeoise mardi pour la fourniture de masques en tissu au profit de la population belge. La livraison est contractuellement prévue à Peutie, dans le Brabant flamand, au plus tard le dimanche 24 mai.

Les deux entreprises sont désormais tenues de mettre des échantillons à disposition dans les sept jours afin d'effectuer des tests de conformité. Le paiement ne sera effectué qu'après la livraison des masques, à condition que ceux-ci soient conformes, ajoute la Défense.

Plusieurs pistes sont par ailleurs à l'étude pour la distribution de ces masques en tissu à la population.