Magda Ehlers via Pexels

Un lama anversois aide à chercher un traitement contre le Covid-19

L'Institut flamand de recherche en biotechnologie (VIB) de l'Université de Gand (UGent) a annoncé ce mercredi la découverte d'un anticorps chez un lama (photo) qui pourrait être utilisé contre le coronavirus. Cet anticorps pourrait, en effet, être transformé en une substance utilisable comme base pour le développement d'un antiviral contre Covid-19.

L'équipe de chercheurs a découvert un anticorps lié au virus chez un lama de quatre ans en élevage dans une ferme à Anvers. Pour cette étude, l'UGent a collaboré avec l'Institut flamand de biotechnologie et plusieurs équipes américaines de l'Université du Texas à Austin.

"En 2016, nous avons injecté au lama des protéines des virus du Sras et du MERS. Nous l'avons fait dans le cadre d'un projet général de recherche fondamentale. Nous voulions savoir comment l'animal allait réagir. Entretemps, le lama a produit des anticorps que nous pouvons utiliser contre le coronavirus", explique le professeur Xavier Saelens de l'UGent. "L'anticorps peut rendre le virus inoffensif. Nous l'avons observé dans nos recherches en laboratoire."

VIB - Ine Dehandschutter

"Une avancée significative"

Cette découverte nécessite toutefois de nombreux tests en laboratoire. "Ces nouveaux résultats apportent la première preuve que l'anticorps pourrait éventuellement empêcher le nouveau coronavirus d'infecter les cellules humaines", indique le chercheur. "Il est important de noter que l'anticorps peut également être produit à grande échelle en utilisant des procédés de production qui sont courants dans l'industrie biopharmaceutique. Il s'agit d'une avancée significative dans la lutte contre le Covid-19."

Les chercheurs espèrent que cet anticorps offre une protection immédiate. "L'avantage de cette approche par rapport aux vaccins est que les patients n'ont pas à produire leurs propres anticorps", précisent-ils. "Les groupes les plus vulnérables, tels que les personnes âgées, ne réagissent souvent que de manière limitée aux vaccins, de sorte que leur protection n'est pas optimale. Les soignants et les autres personnes exposées à un risque accru peuvent également bénéficier d'une protection immédiate. Un anticorps peut donc être un outil important dans la lutte contre la pandémie actuelle."

Les chercheurs du VIB préparent actuellement une phase d'essais précliniques pour le traitement du coronavirus. "Bien que ces premiers résultats soient prometteurs, des recherches supplémentaires sont nécessaires pour confirmer le plein potentiel de ce médicament à base d'anticorps contre Covid-19", expliquent-ils. La découverte a été publiée dans la revue scientifique internationale, Cell.