Décret d’urgence : l’année scolaire peut durer jusqu’au 7 juillet, pour les délibérations

Un décret d’urgence avait déjà été approuvé par le Parlement flamand pour l’enseignement supérieur néerlandophone, en tenant compte des conséquences du confinement général pour éviter la propagation du coronavirus. Ce mercredi soir, le Parlement flamand s’est accordé sur un décret d’urgence pour l’enseignement primaire, secondaire et la formation des adultes. Les écoles auront ainsi la possibilité de prolonger l’année scolaire jusqu’au 7 juillet, les jours ajoutés en juillet ne pouvant cependant servir qu’aux délibérations et aux proclamations.

Les écoles auront ainsi la possibilité d’adapter leur règlement, par exemple en ce qui concerne les examens. C’est important, étant donné que la période d’examens avant les vacances de Pâques n’a pu avoir lieu en raison du confinement des élèves à la maison. L’adaptation du règlement scolaire permettra aux établissements de ne pas être confrontés à des procédures judiciaires en raison de la suppression de la période d’examens.

L’année en cours pourra aussi être allongée, uniquement pour permettre des délibérations et proclamations de résultats. Les cours et examens peuvent être organisés jusqu’au 30 juin, et les enseignants pourront être sollicités jusqu’au 7 juillet pour les délibérations et les proclamations. C’est une possibilité qui est donnée aux écoles, pas une obligation, souligne le ministre flamand de l’Enseignement, Ben Weyts (N-VA).

Impossible de savoir maintenant combien d’écoles auront recours à cette possibilité qui leur est accordée. D’après Koen Daniëls (N-VA), spécialiste en matière d’enseignement : "Les réseaux d’enseignement ont en tous cas appelé à donner cours aussi longtemps que possible. Les écoles peuvent aussi choisir d’étendre la période de délibérations et proclamation au vendredi 3 juillet".

Quant aux inscriptions pour l’année scolaire 2020-21, elles ne peuvent avoir lieu dans les écoles, mais par contre de façon numérique via courriels contenant photo et signatures. Pour l’enseignement spécial, les inscriptions peuvent se faire sur base d’un rapport provisoire.

Grâce au décret d’urgence, l’enseignement pour adultes pourra maintenant être donné entièrement à distance. Le règlement actuel n’autorisait qu’un enseignement en classe, ou une partie en classe combinée à des cours en ligne.

Adaptation des bourses d’études

Le gouvernement flamand a aussi adapté le financement des études ("bourses d’études") pour l’enseignement supérieur. Les étudiants qui occupent un logement d’étudiants (appelé couramment "kot" en Belgique) reçoivent une bourse majorée, à condition qu’ils puissent présenter un contrat de location d’au moins 8 mois.

Nombre d’étudiants ayant annulé leur contrat de location en mars, en raison du confinement, ils risquaient maintenant de perdre ce financement majoré. L’adaptation du règlement permettra aux étudiants logeant en "kot" de bénéficier d’une allocation majorée même s’ils n’ont pas loué leur logement pendant au moins 8 mois, cette année académique.