Mauro Ujetto/NurPhoto

Covid-19 : la Belgique à la pointe en nombre de tests effectués

Parmi les pays les plus touchés par la pandémie du coronavirus, la Belgique figure dans le "top 3" en ce qui concerne le nombre de tests de dépistage effectués. C’est ce qu’a indiqué jeudi soir le ministre Philippe De Backer, en charge de l'approvisionnement en matériel médical. Il se base pour cela sur une "comparaison internationale".

Ces derniers jours, en moyenne 19.000 tests par jour ont été prélevés en Belgique, a précisé le ministre De Backer. Par million d'habitants, quasiment 41.000 tests ont été effectués en Belgique et seuls l'Espagne et le Portugal ont dépassé ce nombre, avec respectivement 41.332 et 44.132 tests par million d'habitants.

Selon Philippe De Backer (Open VLD), les pays voisins effectuent beaucoup moins de tests: l'Allemagne 30.400, les Pays-Bas 13.768 et la France 16.800 par million d'habitants. Il se fonde sur des chiffres du bureau d'analyses et d'études Statista.

En comparaison avec les pays moins impactés, la Belgique reste parmi le top mondial. Avec 40.000 tests par million d'habitants ou 40 tests par 1.000 habitants, la Belgique figure au top 10 des pays qui ont effectué le plus de tests. Hormis le Portugal et l'Espagne, il s'agit uniquement de très petits pays, a souligné le ministre libéral. Selon lui, entre le 29 avril et le 4 mai, en moyenne 19.000 tests par jour ont été prélevés en Belgique.

"Grâce à l'augmentation de la capacité de testing, nous avons pu tenir ce nombre et ce rythme, ce qui est une partie primordiale dans notre stratégie de sortie. Nous pourrions effectuer 45.000 tests par jour, mais j'espère de tout cœur que nous n'aurons pas besoin de cette capacité. Cela signifierait que nous tenons le virus par la peau du cou et que nous ne lâcherons plus prise. Mais si cela semble nécessaire, dans le cadre de la recherche des contacts, alors nous le ferons", a noté De Backer (photo).

"Des tests efficaces"

La position de tête de notre pays sur le total des tests est la conséquence de la capacité de testing fortement augmentée. Actuellement, la capacité de testing est pleinement utilisée. "Cela fait que la Belgique se trouve au sommet en matière de la rapidité de testing. La semaine passée, uniquement les petits pays comme le Luxembourg, la Lituanie, l'Islande, le Danemark et Bahreïn ont dépassé le rythme de testing de notre pays", a assuré le ministre libéral. Il a également insisté sur le fait que la Belgique teste également "de manière efficace".

"On effectue 8 tests par cas confirmé de Covid-19 en Belgique. C'est bien en-dessous de certains pays qui effectuent également beaucoup de tests. Cela signifie que malgré notre rythme élevé de testing et le grand nombre de tests, nous utilisons nos tests de manière efficace", a-t-il souligné.

Le ministre a enfin livré des explications sur les deux sortes de chiffres rapportés sur le site de l'Institut de santé publique Sciensano. Dès le début de la pandémie de Covid-19, Sciensano rapporte le nombre de tests qui répondent à la définition de cas. Elle détermine quand quelqu'un est considéré comme cas présumé de Covid-19. Ces chiffres sont les chiffres épidémiologiques de testing. Mais, selon De Backer, la définition de cas a non seulement été élargie progressivement, mais de nombreux autres tests ont également été repris.

Il cite l'exemple des maisons de repos et de soins, où les habitants asymptomatiques et le personnel ont également été testés, en plus des cas symptomatiques. "Si on les ajoute aux chiffres épidémiologiques, nous avons le total des chiffres de testing. Il s'agit donc en d'autres termes de tous les tests qui ont été effectués par jour dans notre pays. Sauf mention spécifique qu'il s'agit uniquement des chiffres épidémiologiques, les chiffres susmentionnés sont le total des chiffres de testing", a conclu le ministre.

Belga

Les plus consultés