Extension en Flandre du prêt win-win pour les PME

Dans le contexte de la crise sanitaire, la ministre flamande de l'Economie, Hilde Crevits (CD&V), annonce ce vendredi un assouplissement et un élargissement des possibilités offertes par le prêt win-win. Cet instrument permet à des personnes physiques d'investir dans des petites et moyennes entreprises (PME).

En raison de la crise due à la pandémie de coronavirus, de nombreux entrepreneurs éprouvent des difficultés à honorer toutes leurs factures. De nombreuses entreprises recherchent dès lors des capitaux supplémentaires. Pour soutenir ces entreprises, le gouvernement flamand a décidé d'étendre le prêt win-win existant.

Désormais, une personne physique pourra prêter jusqu'à 75.000 euros au lieu de 50.000 euros aux PME et déterminer elle-même la durée du prêt, entre 5 et 10 ans au lieu de 8 ans. De leur côté, les PME peuvent disposer de fonds provenant de ce type de prêts jusqu'à hauteur de 300.000 euros, au lieu de 200.000 euros de prêts.

"De cette façon, nous veillons à ce que les entreprises disposent de capitaux supplémentaires en ces temps difficiles", a déclaré la ministre Hilde Crevits (photo). Le prêt win-win existe depuis 2006 et est un instrument grâce auquel des amis, des connaissances et des membres de la famille peuvent investir dans une PME. En retour, l'investisseur reçoit un avantage fiscal de 2,5% sur le capital restant dû.