Fatigués de la chasse aux ours ? Partez à la recherche de statues de la Vierge

Fin mars, deux semaines après le début du confinement, des mamans en Flandre avaient proposé aux riverains de mettre des ours en peluche ou d’autres doudous à leurs fenêtres, afin de rendre les promenades dans le quartier plus attrayantes pour les jeunes enfants. L’initiative s’est propagée dans de nombreuses communes. Dans la région de Glabbeek, en Brabant flamand, cela a donné une autre idée à l’équipe pastorale : encourager les promeneurs à chercher des statues de la Vierge Marie au bord des chemins.

Dans la tradition catholique, mai est le mois de Marie, la Sainte Vierge. L’équipe pastorale de Grand-Glabbeek, en Brabant flamand, a eu l’idée de lancer une initiative s’inspirant de la chasse aux ours qui fait rage depuis le début du confinement dans beaucoup de communes.

"A Glabbeek aussi, je vois des ours à toutes les fenêtres", indiquait Gert Janssens de l’équipe pastorale à VRT NWS. "Mais c’est un peu passé. Comme nous sommes maintenant en mai - un mois très important pour les catholiques -, nous proposons aux habitants de partir à la recherche des statuettes de la Vierge".

"Grand-Glabbeek en possède environ 200. Elles se trouvent au détour d’une rue, incrustées dans une façade de maison, dans un arbre ou installées dans une petite chapelle”, précise Gert Janssens. "Comme pour chercher des ours en peluche, on peut adapter sa promenade à pied ou à vélo en famille pour tenter de repérer autant de statuettes que possible. Et ceux qui le veulent peuvent aussi placer une statuette de la Vierge à leur fenêtre".

"Ceux qui repèrent une statuette peuvent en prendre une photo et l’envoyer sur les réseaux sociaux sous le titre #MariajachtGlabbeek".

Les plus consultés