2020 Alvaro Calvo

Un quart des prestataires de soins n’a toujours pas suffisamment de matériel pour se protéger

Un quart des prestataires de soins indiquent ne pas disposer de matériel suffisant pour se protéger contre le nouveau coronavirus, ressort-il samedi d'une étude de l'Université d'Anvers réalisée à la demande de l'Union générale des infirmiers de Belgique.

Au total, 1.216 infirmiers, aide-soignants et membres du personnel soignant ont été interrogés dans le cadre de l’enquête.

Il en ressort que 18% des sondés affirment ne pas disposer de suffisamment de masques FFP pour pouvoir se protéger de manière optimale, indique Filip Haegdorens de l'Université d'Anvers. "Nous déplorons également une pénurie de tabliers, de visières, de masques chirurgicaux et de gants."

Manque de matériel, et de confiance

"En outre, le personnel soignant signale un manque de matériel de base pour les soins. Ce chiffre est nettement supérieur pour les soins à domicile et dans les centres d'hébergement. Le manque d'oxygène a également été avancé par 18% des prestataires actifs dans les centres de soins résidentiels. Par ailleurs, 7% des prestataires de soins à domicile signalent une pénurie de médicaments palliatifs", détaille-t-il. Vingt-sept pour cent indiquent également ne pas avoir la possibilité de dépister les patients potentiellement infectés.

Près de neuf infirmiers sur 10 (87%) disent ne pas être encore prêts à réduire les mesures dans leur environnement de travail et la moitié des infirmiers et aide-soignants n'ont pas confiance dans l'approche adoptée par les autorités pour gérer cette crise.