"Le vrai risque, ce n’est pas l’étranger au supermarché, mais bien la famille et les amis"

Depuis ce dimanche, les Belges ont à nouveau la possibilité d’avoir un peu plus de contacts sociaux. Depuis le plateau de l’émission dominicale ‘De Zevende Dag’ (VRT), le virologue Steven Van Gucht met toutefois la population en garde : "les amis et la famille sont les personnes en qui on a confiance, et on devient pour le coup automatiquement un peu plus intime", souligne-t-il. Steven Van Gucht estime dès lors que les proches constituent les contacts les plus risqués en cette période de pandémie.

En cette journée de la Fête des mères, un assouplissement des mesures pour endiguer la propagation du covid-19 est entré en vigueur. Cette nouvelle situation inquiète toutefois le virologue Steven Van Gucht.

"J’ai tout de même peur des situations qui vont avoir lieu ces prochaines semaines dans la sphère privée. Cela se passera entre amis et famille, des personnes en qui on a donc confiance, qui nous font moins peur, et envers lesquels on deviendra automatiquement un peu plus intimes", souligne-t-il.

Instinctivement, nous avons peur de l’étranger, comme par exemple la personne dont on va s’approcher dans un supermarché. Mais la plupart du temps, il ne s’agit pas là d’un contact à risque.

Steven Van Gucht, virologue

"Instinctivement, nous avons peur de l’étranger, qui va nous contaminer, comme par exemple la personne dont on va s’approcher dans un supermarché. Mais la plupart du temps, il ne s’agit pas là d’un contact à risque", précise le virologue. "Le vrai risque, c’est la famille, les amis, les personnes qu’on connaît, et avec qui on est familiers", estime-t-il encore.

Pour lui, le mot d’ordre demeure le même : "restez chez vous au moindre symptôme ou après un contact avec une personne qui a des symptômes".

Plus jamais de vie normale ?

Egalement présente sur le plateau du Zevende Dag, la ministre de la Santé publique, Maggie De Block (Open VLD), a exhorté les citoyens à faire preuve de bon sens. "Réfléchissez, chaque contact peut avoir des conséquences", a-t-elle averti, en rappelant l'importance de conserver une distance entre chaque personne.

Nous rêvons tous à la vie normale, mais nous devons nous rendre compte que nous n'aurons peut-être plus jamais une vie normale.

Maggie De Block (Open VLD), ministre de la Santé publique

Maggie De Block vise, elle aussi, plus particulièrement les rencontres familiales. "C'est difficile de ne pas prendre dans ses bras ses petits-enfants que l'on n'avait plus vus depuis si longtemps, cela va à l'encontre de nos émotions. Mais il est important de garder ses distances, même à l'intérieur".

"Nous rêvons tous à la vie normale, mais nous devons nous rendre compte que nous n'aurons peut-être plus jamais une vie normale", a-t-elle ajouté.

Les plus consultés