BELGA

Il est "extrêmement important" que le nombre de reproduction de base reste sous 1

Le nombre de reproduction de base (R0) - plus communément appelé taux de reproduction ou de transmission - du virus SARS-CoV-2 pourrait repartir à la hausse, avec l'intensification des contacts sociaux, a averti ce lundi le porte-parole interfédéral de la lutte contre le coronavirus, Yves Van Laethem. Afin de limiter cette tendance, le Centre de crise et le SPF Santé publique ont de nouveau rappelé quelques consignes de sécurité sanitaire, alors que les commerces rouvrent en Belgique (photo).

Le R0 était, dimanche, de l'ordre de 0,7 à 0,8, d'après le porte-parole interfédéral de lutte contre le coronavirus Yves Van Laethem (photo). "Ce chiffre est moins précis que d'autres que nous avons eus, il est lié au fait que le R0 est basé sur un calcul dans lequel intervient le nombre d'hospitalisations et quand celles-ci diminuent, on ne peut plus donner un chiffre aussi précis qu'il ne l'était auparavant".

Avec la réouverture des magasins et la multiplication des contacts entre les personnes, le R0, s'il avait diminué jusqu'à atteindre le seuil de 0,6 au début du mois, pourrait cependant encore changer. "Ce qui est extrêmement important à suivre, c'est bien sûr son évolution et tout spécialement le fait qu'il ne dépasse pas 1, c'est-à-dire que toute personne ne contamine pas plus d'une autre personne, si elle était infectée", a ajouté le porte-parole. "C'est l'observance des mesures prises et une bonne détection des contacts qui doit permettre de garder ce chiffre en dessous de 1", a précisé l'infectiologue.

Des mesures que le porte-parole du Centre de crise, Benoit Ramacker, a rappelées : parmi celles-ci il y a le port du masque dans l'espace public et la limitation du nombre de personnes présentes simultanément dans les magasins (un client par dix mètres carrés). Il est également toujours demandé aux clients de venir faire leurs courses seuls, de ne pas rester plus de trente minutes dans le magasin et de privilégier les boutiques proches du domicile ou du lieu de travail.

Une foire aux questions ainsi que des conseils et tutoriels relatifs à la prévention contre le Covid-19 sont consultables sur le site info-coronavirus.be.

Prudence de mise pour les plus de 65 ans

Alors que le déconfinement se poursuit, les experts appellent les séniors à la prudence, en particulier les plus de 65 ans, qui sont des personnes vulnérables, à en croire les statistiques.

On sait que le risque augmente en fonction de l'âge et que, malheureusement, 65 ans constitue une sorte de pivot, a encore indiqué ce lundi Yves Van Laethem, porte-parole interfédéral francophone de la lutte contre le coronavirus, lors du point presse commun avec le Centre de crise. "50% des gens qui se retrouvent aux soins intensifs ont plus de 65 ans. Et 90% des personnes décédées avaient plus de 65 ans".

"Donc avoir plus de 65 ans constitue un facteur à risque, sachant que cette frange de la population peut présenter d'autres facteurs tels que le diabète, l'hypertension, l'insuffisance respiratoire chronique...". Globalement il est donc conseillé à cette partie de la population, ainsi qu'aux personnes ayant des facteurs de comorbidité, d'appliquer strictement les règles en cours et de veiller à moins fréquenter les plus jeunes, susceptibles de leur transmettre l'infection.

"Il est aussi important que ces personnes prennent conseil auprès de leur médecin traitant. Ce dernier pourra les renseigner sur l'intensité des risques additionnels", a ponctué le porte-parole interfédéral.

Maxime Anciaux - All rights reserved