Les loups Noëlla et August ont eu des petits

La louve Noëlla (photo) a mis bas des louveteaux, a confirmé dimanche soir la ministre flamande de l'Environnement Zuhal Demir sur la chaîne régionale TV Limburg. Elle qualifie la naissance d’événement important pour la nature flamande. L'ampleur de la portée de la louve n'a pas été révélée, par mesure de sécurité.

Noëlla et le loup August (photo) forment un couple établi dans le Limbourg. Ils se sont rencontrés rapidement, peu avant la période de reproduction en février. Fin avril, Jan Loos du site internet spécialisé Welkomwolf.be (traduisez par ‘Bienvenue loup’ en français) indiquait à la VRT que l’on pouvait s’attendre à ce que Noëlla donne naissance fin avril ou début mai à des petits. Il n’était cependant pas encore certain, à l’époque, qu’elle soit enceinte.

Les loups se sont multipliés ces derniers mois en Belgique, aussi bien au nord qu'au sud de la frontière linguistique, avait encore souligné fin avril l'association Welkomwolf. "En Flandre, le compte des loups se situe actuellement à cinq", précisait Jan Loos. "Il y avait d’abord Naya, qui a été tuée en 2019. Et Roger, qui a été écrasé par un véhicule en 2018. Il y a aussi un loup errant, qui n’a pas encore reçu de nom, qui a récemment été aperçu à Herentals et Wiekevorst, en province anversoise. Et puis il y a le couple formé par August et Noëlla, qui séjourne dans le nord du Limbourg".

INBO/Natuur en Bos

"Moment important pour la nature en Flandre"

La ministre flamande de l’Environnement, Zuhal Demir (photo), confirmait dimanche soir sur la chaîne régionale TV Limburg que Noëlla a donné naissance à des louveteaux. Elle estime que l’événement marque le début dans nouvelle ère pour le loup dans le Limbourg. Le nombre de louveteaux et l’endroit où se trouve la famille de loups sont actuellement tenus secrets, pour la sécurité des animaux, précisait la ministre. Il s’agit d’éviter qu’ils ne soient tués, comme ce fut très probablement le cas pour Naya.

"Ces derniers jours, on a vu des images de Noëlla sans ventre rond. Ce qui veut dire qu’elle a mis bas. La louve est en très bonne santé. Elle a même recommencé à chasser avec son compagnon August".

Zuhal Demir se dit particulièrement ravie de l’heureux événement. "Les loups avaient disparu depuis 150 ans en Flandre. Les scientifiques et les gardes forestiers ont travaillé d’arrache-pied pour que les loups trouvent un domaine calme dans le Limbourg. C’est vraiment un tournant pour la nature en Flandre".

Actuellement, les petits loups se cachent dans leur tanière et dépendent entièrement de leur mère. Il faudra attendre un peu avant qu’ils se risquent à faire de premières promenades. Seules les caméras de Welkomwolf.be en capturent parfois des images.

Il y a quelques mois, la ministre Demir avait introduit de nouvelles mesures de protection pour les loups dans le Limbourg. Des zones avaient été créées où la chasse est interdite, sous surveillance accrue des inspecteurs et du service flamand pour la Nature et les Forêts. Le statut de protection du loup a également été accru, "dans l’espoir que le loup puisse à nouveau s’installer dans le Limbourg".

Belga