Reprise des activités sportives, réouverture des musées et des coiffeurs: de nombreux changements dès le 18 mai

Un nouveau Conseil national de sécurité s’est tenu ce mercredi, à la suite duquel la Première ministre, Sophie Wilmès (MR), a énuméré une série de mesures qui entreront en vigueur lundi dans le cadre de la deuxième phase de déconfinement. Les activités sportives vont ainsi pouvoir reprendre, alors que les musées et les parcs animaliers rouvriront leurs portes. Les coiffeurs et les salons d’esthétique pourront également accueillir des clients, et les marchés retrouver leurs étals. Toutes ces mesures seront toutefois encadrées par des conditions strictes qui devront continuer d’être respectées.

C'était attendu: la réouverture partielle des écoles a été confirmée par le Conseil national de Sécurité.  En Flandre, une journée test se tiendra dès ce vendredi  mai. Les enfants de 1ère et 2ème primaire pourront aller à l'école 4 jours par semaine, ceux de 6ème primaire 2 jours.  Dans l'enseignement secondaire, un jour par semaine est prévu. 

Musées et parcs animaliers

Les musées et les infrastructures d'intérêt culturel pourront à nouveau ouvrir leurs portes à partir du lundi 18 mai, a annoncé la Première ministre. Une billetterie en ligne ou téléphonique sera obligatoire ainsi que des mesures pour éviter les effets de foule. Les bibliothèques peuvent également ouvrir aux mêmes conditions.

Les sites d'intérêt naturel, comme les parcs animaliers, pourront aussi à nouveau accueillir des visiteurs, également via une billetterie en ligne ou par téléphone. Un plan de circulation devra être instauré. Les cafétérias et les restaurants doivent rester fermés au même titre que les attractions et les pleines de jeux.

Au zoo d'Anvers et à Planckendael, les abonnés seront accueillis lors des deux premières semaines. Le grand public pourra, lui, revenir à partir du 1er juin. Une réservation en ligne sera nécessaire et le nombre de visiteurs simultanés sera limité.

Activités sportives

Les entraînements sportifs réguliers en extérieur, les cours à l'extérieur et en club pourront reprendre à partir du 18 mai.

Cette reprise se fait sous conditions. Ainsi, les groupes devront compter maximum vingt personnes. Les cours et entraînements pourront reprendre en présence d'un entraîneur et à condition que les distances de sécurité soient respectées. Les clubs pourront ouvrir si toutes les mesures de sécurité sont prises. Les cafétérias et les vestiaires doivent rester fermés.

Pour ce qui concerne les compétitions sportives, un plan détaillé sera communiqué ultérieurement, en collaboration avec le groupe d'experts chargés d'élaborer la stratégie de sortie de confinement (GEES). Le 6 mai dernier, le gouvernement avait annoncé qu'aucune compétition sportive, professionnelle et amateure, n’allait pouvoir se dérouler en Belgique jusqu'au 31 juillet.   

Mariages et enterrements

Le Conseil National de Sécurité a également décidé d'autoriser la présence d'un maximum 30 personnes pour les mariages et enterrements, sous certaines conditions et dans le respect des distances de sécurité. Il ne sera notamment pas permis d'organiser de réception à l'issue de ces cérémonies.

Coiffeurs et marchés

Les coiffeurs, et les autres métiers de contact tels que les salons de beauté ou de tatouage, pourront reprendre leurs activités. Les clients et les prestataires devront obligatoirement porter un masque buccal, et les clients devront prendre rendez-vous.

Les marchés pourront à nouveau avoir lieu si les autorités locales donnent leur permission. Un maximum de étals par marché devra être respecté. Un plan de circulation sera également de mise.  

La phase 3 pour le 8 juin

Après l'entrée en vigueur de la phase 2 lundi prochain, le 18 mai, la phase 3 du déconfinement est attendue pour le 8 juin prochain.

"Nous analyserons la reprise graduelle des activités touristiques et la réouverture des restaurants, des terrasses et des cafés", a indiqué Sophie Wilmès. "Nous devons également étudier durant les prochains jours et les prochaines semaines dans quelle phase et dans quelle condition nous pourrons élargir nos contacts sociaux, envisager les stages d'été, les camps de mouvements de jeunesse, autoriser la reprise des services du culte sous certaines conditions, permettre l'organisation d'événements de tailles diverses. Mais on peut déjà vous dire que toute manifestation à caractère culturel, sportif, touristique et récréatif reste interdite jusqu'au 30 juin", a-t-elle prévenu.