Un propriétaire de résidence secondaire exige 50 euros de dédommagement par jour à la Belgique

Le propriétaire d’une résidence secondaire à la Côte belge demande à l’Etat un dédommagement car il ne peut passer du temps dans son habitation en raison des mesures prises pour endiguer la pandémie de coronavirus. Il exige ainsi une compensation de 50 euros par jour.

D’après l’information relayée par le quotidien De Tijd, le propriétaire a envoyé un huissier au cabinet du ministre de l’Intérieur Pieter De Crem pour y délivrer une assignation.

"La patience des résidents secondaires a atteint ses limites", a indiqué l’avocat du propriétaire, Stijn Verbist. "Personne ne conteste le fait que des mesures sont nécessaires. Mais si des mesures sont prises, elles doivent l’être dans le cadre légal existant", a-t-il commenté.

D’après l’avocat, ce n’est pas le cas actuellement. Il estime en effet que le droit à la propriété de la personne concernée est limité. "Chacun a ses priorités : pour l’un c’est de survivre, pour l’autre c’est de payer ses factures ou encore de choisir la couleur de son vernis à ongles. Pour mon client, la priorité c’est sa seconde résidence", argumente Stijn Verbist.

"Dans la dernière version de la résolution, il est recommandé de faire ses achats dans sa propre ville ou commune", poursuit-il. "Cela signifie qu’il n’est pas interdit de les faire ailleurs. Je ne vois donc pas quel problème cela représente si une personne décide de passer la période de confinement dans sa résidence secondaire", conclut l’avocat.