Après deux mois d’absence, certains  élèves flamands vont pouvoir retrouver leur école ce vendredi

Ils étaient nombreux à attendre ce jour. Pour une partie des écoliers de l’enseignement flamand, le moment est enfin venu : les élèves de 1ère, 2ème et 6ème primaire, ainsi que ceux de la dernière année de secondaire vont pouvoir retourner en classe dès ce vendredi 16 mars. Les établissements ont parfois dû surmonter de véritables casse-têtes, mais ils sont pour la plupart désormais prêts à accueillir les enfants en toute sécurité.

D’après les enseignements communautaire et catholique, les préparatifs n’ont pas toujours été évidents, et le personnel a dû fournir des efforts intenses, mais les écoles sont désormais parées.

"Les dernières analyses de risque ont été effectuées et sont clôturées, alors que les derniers masques buccaux viennent d’être distribués", a déclaré l’administratrice déléguée de l’enseignement communautaire (GO!), Raymonda Verdyck.

"Nous savons déjà que le redémarrage complet ne concernera pas tous les établissements", souligne pour sa part le directeur général de l’enseignement catholique flamand, Lieven Boeve. "Ces écoles ont pris leur décision sur base des analyses de risque", précise-t-il.

Comme une rentrée de septembre

D’après Lieven Boeve, cette reprise des cours donnés en classe engendre une sensation de 1er septembre. "Nous avons beaucoup travaillé. Maintenant il reste à voir qui sera là et si cela va fonctionner", souligne-t-il.

Face à une situation jamais vécue auparavant, les élèves vont devoir s’adapter. "Nous devons aussi donner le temps aux enfants de raconter leur vécu. Parallèlement, ils vont aussi devoir apprendre de nouvelles routines, comme se laver les mains ou suivre la circulation à sens unique dans les couloirs".

Si de très nombreux élèves sont impatients de rejoindre leur classe, certains parents éprouvent encore de l’inquiétude. "Il a été conseillé aux écoles de se montrer ouverts à la discussion, et nombre d’entre elles l’ont fait de façon proactive", indique Raymonda Verdyck. "Il est important de leur répéter que toutes les mesures de sécurité ont été prises, et de leur rappeler l’importance de l’école et de l’apprentissage", conclut-elle.

Une réouverture uniquement en Flandre

Les établissements scolaires flamands sont les seuls du pays à ouvrir leurs portes ce vendredi. Cette mesure a été prise dans le cadre d’une phase de test décidée par le ministre flamand de l’Enseignement Ben Weyts (N-VA).

La mesure n’était toutefois pas obligatoire. Certaines écoles ont ainsi décidé de n’ouvrir qu’à partir de lundi, soit à la même date que les établissements francophones.