Laurie Dieffembacq

L’ex-CEO de Proximus, Dominique Leroy, inculpée dans le dossier relatif à un éventuel délit d'initié

Dominique Leroy, ancienne CEO de Proximus, a été inculpée dans le dossier relatif à un éventuel délit d'initié, indique mercredi dans un communiqué son avocat Jean-Pierre Buyle. La juge d'instruction a clôturé son enquête concernant Dominique Leroy, ancien CEO de Proximus. Celle-ci a inculpé Dominique Leroy sur la base d'indices relatifs à un potentiel délit d'initié lors de la vente de ses actions Proximus à l'été 2019.  

Une enquête judiciaire a été ouverte au mois de septembre 2019 à l'encontre de Dominique Leroy. Le juge d'instruction a accompli de nombreux devoirs dans ce cadre. Il a auditionné l'intéressée ce mardi 12 mai.

A l'issue de l'audition, Dominique Leroy a été inculpée du chef de délit d'initié, pour avoir procédé à Bruxelles, entre le 24 juillet 2019 et le 2 août 2019, à la vente de 10.840 actions Proximus alors qu'elle détenait une information privilégiée susceptible d'influencer de manière sensible le cours de ladite action, à savoir son engagement vraisemblable en qualité de CEO de la société KPN et le non renouvellement corrélatif de son mandat de CEO chez Proximus.

"Une fois son enquête clôturée, le juge d'instruction communiquera son dossier au procureur du Roi, lequel prendra alors attitude", a ajouté le porte-parole du parquet Denis Goeman.

L'ex-CEO reste confiante

Dominique Leroy reste confiante quant à l'issue favorable de la procédure judiciaire, selon son avocat Jean-Pierre Buyle.

"Comme elle l'a toujours affirmé, Dominique Leroy réfute formellement tout indice quelconque de délit d'initié, celle-ci n'ayant, au moment de l'ordre de vente, aucune négociation en cours avec KPN et étant en discussion sur le renouvellement de son contrat chez Proximus", a défendu le conseil de Dominique Leroy.

"Elle précise par ailleurs que la décision de procéder à la vente de ses titres avait été prise de longue date. En outre, l'accord avec KPN est intervenu plus d'un mois après l'ordre de vente".