La Flandre proposera des écoles d'été gratuites

Les écoles ou autres acteurs organisant des "écoles d'été" en juillet ou août vont recevoir du gouvernement flamand un dédommagement de 25 euros par jour et par élève, afin que ces évènements puissent être proposés gratuitement aux participants. C’est ce qu’a indiqué le ministre Ben Weyts (N-VA). Le gouvernement flamand souhaite ainsi encourager les différents acteurs à mettre en place des écoles d'été, qui pourraient aider les élèves mis en difficulté par l'absence de cours durant de nombreuses semaines pour cause de coronavirus.

Ce sont surtout les écoles et pouvoirs communaux qui sont en mesure d'organiser des écoles d'été, parfois en collaboration avec d'autres acteurs comme des associations de soutien scolaire.

Le gouvernement flamand ne peut pas imposer d'organiser de tels évènements, mais souhaite l'encourager au maximum, notamment par ce coup de pouce financier.

"Nous devons éviter au maximum que des élèves débutent une nouvelle année en septembre avec un retard. Essayons d'y travailler pendant les vacances, en combinaison avec de la détente, du sport et du jeu", propose le ministre Weyts.

Plusieurs instances, députés et spécialistes en Flandre avaient déjà plaidé ces dernières semaines pour l’organisation d’écoles d’été pendant les mois de juillet et août, afin de permettre notamment d’éviter un maximum le redoublement de classe aux élèves qui ont éprouvé des difficultés à suivre l’école à distance pendant les huit semaines de confinement.

Lieven Boeve (photo), directeur-général de l’Enseignement catholique en Flandre, accueille avec enthousiasme les fonds supplémentaires débloqués par le gouvernement flamand pour permettre d’offrir l’école d’été gratuitement. Il trouve également positif qu’un appel sera lancé aux administrations locales et à des personnes ne faisant pas partie du secteur de l’enseignement pour organiser ces écoles estivales.