Les détritus laissés sur la plage sont un danger de contamination au coronavirus

Cet été, ne touchez à aucun détritus qui se trouve dans le sable. C’est le message lancé par l’institut flamand de la Mer (VLIZ), qui précise que ces déchets laissés à l’abandon constituent l’un des plus grands dangers de contamination au Covid-19 sur la plage.

En collaboration avec l’Université de Gand (Flandre orientale) et la province de Flandre occidentale, l’Institut flamand de la Mer a analysé quels sont les dangers de contamination au nouveau coronavirus sur les plages cet été. Il en ressort que nager dans la mer ou jouer dans le sable ne constituent pas un grand danger de contamination.

Mais il se pourrait qu’il soit interdit de nager dans la mer pendant quelques jours à la suite des orages estivaux. "Le virus ne survit pas dans l’eau de mer, mais si une grande quantité d’eaux sales aboutissent dans la mer, via les rivières, canaux ou les ports après de gros orages d’été, une contamination devient possible", indique Jan Seys de l’Institut flamand de la Mer.

Plus que jamais, ce sont pourtant les détritus abandonnés dans le sable qui constitueront le plus grand danger de contamination sur la plage cet été. "Ce sont avant tout les mégots de cigarettes, le matériel de protection sanitaire comme les masques buccaux, ou les objets en plastique comme les bouteilles, les couverts ou gobelets jetables, qui représentent un réel danger de transmission du virus", précise Jan Seys.

"Ces objets peuvent en effet être contaminés après leur utilisation. Si un enfant les trouve dans le sable et les mets en bouche, il risque effectivement d’être infecté par le Covid-19".

Les plus consultés