Radio 2

Rentrée dans les écoles flamandes: bilan positif de la journée d’essai

Au terme de huit semaines de confinement, les écoles néerlandophones primaires pouvaient rouvrir ce vendredi 15 mai leurs portes, pour les élèves de premières, deuxièmes et sixièmes années. Les établissements secondaires pouvaient accueillir à nouveau leurs élèves de sixièmes. Il s’agissait d’une répétition générale avant la reprise de lundi 18 mai, pour toutes les écoles qui auront pu préparer un accueil respectant les règles de sécurité sanitaire. Ce vendredi devait servir à voir ce qui doit encore être amélioré d’ici lundi. Il faudra un certain temps pour s'habituer aux nouvelles mesures mais, en général, le personnel et les élèves sont soulagés et heureux de pouvoir retourner à l'école. C’est ce qui ressort des premières impressions recueillies auprès des coupoles de l'enseignement en Flandre, après cette journée-test de réouverture.

"Ils se sont clairement manqués et c'est toujours un premier pas vers la normalité", expliquait-on du côté de l'enseignement catholique (Katholiek Onderwijs Vlaanderen). "Dans ces circonstances inédites, il faut un certain temps pour s'habituer car les règles de distance et l'accent mis sur l'hygiène des mains ont un impact majeur". Mais finalement, peu d'obstacles imprévus ont surgi.

"La préparation, qui a été faite dans les moindres détails, donne des résultats." De plus, les écoles catholiques constatent une bonne fréquentation des élèves. Les règles sont aussi généralement bien respectées, estime-t-on.

La première journée d'essai de la réouverture des écoles s'est bien déroulée, également dans les établissements gérés par la Communauté flamande (GO! ). "Les enseignants et les élèves indiquent qu'il faut un certain temps pour s'habituer aux masques buccaux, aux flèches sur le sol et aux zones délimitées dans la salle de classe et sur le terrain de jeux. Mais les enseignants ont déployé beaucoup d'efforts pour que ce soit de belles retrouvailles", expliquait Raymonda Verdyck, directrice générale de GO !.