Chargement lecteur vidéo ...

Drapeau contre l’homophobie sur la Grand-Place de Bruxelles

Il y a 30 ans jour pour jour, l’Organisation mondiale de la Santé retirait l’homosexualité de la liste des maladies mentales. Le 17 mai est ainsi devenu la Journée mondiale contre l’homophobie et la transphobie. Un grand drapeau arc-en-ciel était étendu ce dimanche matin sur la Grand-Place de Bruxelles, dans le cadre du projet RainbowCity.Brussels.

A Anvers, la façade de l’hôtel De Keyser, près de la gare centrale, arbore déjà depuis vendredi un énorme drapeau arc-en-ciel. Le bourgmestre Bart De Wever a rappelé qu’Anvers se décrit comme une ville "gay-friendly" depuis des décennies et veut encore le montrer cette année, même si les événements annuels de la Pride à Anvers ont dû être annulés à cause de la crise du coronavirus.

L'édition 2020 de la Belgian Pride Parade (photo), qui rassemble quelque 100.000 visiteurs chaque année à Bruxelles, est également annulée. "Une décision très difficile, mais néanmoins la bonne", indiquait vendredi l'ASBL organisatrice.

Il y a quelques semaines, il avait été question de reporter la Parade, initialement prévue le 23 mai, au samedi 29 août. Mais entretemps le Conseil national de sécurité a interdit tous les événements de masse jusqu'au 31 août, afin de contenir la progression du nouveau coronavirus.

"Nous avons examiné si la Belgian Pride Parade pouvait se dérouler de manière complète à une date ultérieure. Mais compte tenu de tous les facteurs incertains, nous avons décidé que ce n'était pas le cas. La grande parade n'aura pas lieu", ajoutait l'association.