BELGA/BOGAERTS

L’élection pour la présidence d’Open VLD relancée ce mardi midi

La procédure de vote - proposée par voie électronique et téléphonique - pour désigner un successeur à Gwendolyn Rutten à la présidence du parti libéral flamand a été totalement réinitialisée après les problèmes techniques constatés lundi en début de scrutin et sera entièrement relancée ce mardi à 13h. Elle prendra fin, comme prévu, vendredi à 12h. Ceux qui avaient déjà voté lundi devront réexprimer leur voix.

Ce second départ intervient après le feu vert d'experts ICT externes, de l'huissier de justice chargé de superviser l'élection, du comité électoral du parti et des témoins des quatre candidats à la succession de Gwendolyn Rutten. Ces candidats sont Bart Tommelein, Egbert Lachaert, Els Ampe et Stefaan Nuytten.

Lundi matin, une faille avait été constatée dans le dispositif de vote électronique, ce qui avait conduit le parti à suspendre le vote, aussi bien électronique que par téléphone. L'huissier mandaté par l'un des candidats, Egbert Lachaert, avait en effet décelé un bug dans le système de vote électronique. Il était ainsi possible de voter plusieurs fois en changeant de navigateur internet.

Le problème a rapidement été résolu, mais il a été décidé de procéder à une vérification complète du système, notamment par des experts informatiques externes, avant de relancer le scrutin. Celui-ci sera par conséquent totalement relancé ce mardi à 13h.

Les membres qui avaient déjà voté lundi devront à nouveau exprimer leur choix, via l’internet ou par téléphone, avant vendredi 12h. L'anonymat est garanti. Un second tour sera organisé du 25 au 29 mai si aucun candidat n'a décroché la majorité des voix.