La princesse Elisabeth fera une formation militaire d’un an en Belgique

La princesse Elisabeth, héritière au trône de Belgique, rejoindra l'Ecole royale militaire (ERM) à la rentrée scolaire prochaine, pour y suivre une formation d'un an en sciences sociales et militaires, annonce le Palais royal ce mercredi. La princesse de 18 ans termine actuellement l’école secondaire dans un collège gallois de renommée - à distance en raison du confinement. En optant pour une formation à l’ERM, Elisabeth suit l’exemple de son père, le roi Philippe.

La Princesse, qui a célébré ses 18 ans en octobre dernier - et s’est vu remettre l’Ordre de Léopold par le Roi à cette occasion (photo) -, clôturera son cycle de scolarisation à l'UWC Atlantic College, au Pays de Galles, le 23 mai prochain. Après la pause estivale, celle qui est aussi Duchesse de Brabant rejoindra dès le 31 août l'Ecole royale militaire, à Bruxelles, pour y suivre une formation d'un an en sciences sociales et militaires, détaille le Palais.

"En rejoignant l'ERM, la Princesse s'inscrit dans une longue tradition de la Famille royale", souligne le communiqué. Son père, le Roi Philippe notamment, a en effet suivi une formation d’officier à la même école militaire belge. "Une discipline de fer, un entrainement physique, des exigences académiques élevées, qui mettent les élèves à l’épreuve. Elle leur permet de mieux se connaitre eux-mêmes"', avait déclaré le souverain il y a un an et demi lors d’une visite aux élèves de l’ERM. Elisabeth suivra donc la même voie.

Lors de son discours prononcé à l'occasion de sa cérémonie d'anniversaire, la Princesse avait remercié ses professeurs gallois. "Votre savoir-faire et votre enthousiasme contagieux m'ont ouverte au monde, à l'art, à la musique et au sport", avait-elle déclaré à leur égard.

Un cinquième de femmes à l’Ecole royale militaire

"La formation en sciences sociales et militaires débutera le 31 août. La Princesse se rendra, dans la foulée, au camp militaire d'Elsenborn pour une phase d'initiation. Après quatre semaines, elle recevra le béret bleu de l'Ecole royale militaire. Et c'est au début du mois d'octobre qu'a lieu, habituellement, l'ouverture officielle de l'année académique, avec un défilé prévu à Bruxelles", précise un porte-parole du Palais.

La promotion compte en moyenne 21% de femmes, précisait à la VRT le Commandant de l’ERM, le général Lutgardis Claes. Elle est l’unique femme général à la Défense, la première à diriger l’Ecole royale militaire. En 1978, elle faisait partie des premières femmes à suivre une formation à l’ERM - l’année où le prince Philippe avait commencé sa propre formation.

"Je trouve cela très particulier que l’héritière au trône soit une femme, et qu’elle vienne suivre une formation à l’ERM", indiquait le général Claes à VRT NWS. Elisabeth sera la première princesse à suivre pareille formation.

Le programme propose notamment des cours en communication, relations internationales, géopolitique et management. La Princesse héritière suivra, tout comme les autres élèves, sa formation en internat. Elle ne bénéficiera pas de traitement de faveur - à la demande expresse du Palais. "Elle apprendra à lire les cartes, à tirer", comme tous les autres élèves, précisait le colonel Thierry Pirenne, qui dirige la formation des officiers à l’ERM.

Au terme de son année, Elisabeth de Belgique décrochera un certificat. Cette formation est considéré comme faisant partie de sa préparation à devenir un jour reine de Belgique. La princesse se montre enthousiaste face à la formation militaire qui l’attend. Elle se prépare actuellement physiquement (photo) et mentalement à cette nouvelle étape dans son parcours tout de même hors du commun.