Copyright 2017 The Associated Press. All rights reserved.

L'université d'Anvers reçoit un don anonyme de 500.000 euros

Un donateur anonyme a versé 500.000 euros à l'université d'Anvers (UA) dans le cadre de la recherche autour du coronavirus, annonce l'institution anversoise. Ce don va permettre de lancer un projet sur les analyses d'échantillons sanguins.

Le Centre pour l'évaluation des vaccins de l'Université a mis sur pied un projet de "sérothèque". "Toutes les trois semaines, nous effectuons des prélèvements sanguins en laboratoires, jusqu'à parvenir à un total de 14.000 échantillons", précise l’épidémiologiste Pierre Van Damme (photo archives), directeur du Centre.

"On peut ainsi déterminer combien de personnes ont bien été atteintes par la maladie et combien sont encore vulnérables. Cette information est très importante afin de définir une approche face à l'épidémie actuelle et une politique de gestion d'une éventuelle nouvelle vague."

Le don sera également utilisé pour entamer des études sur les vaccins liés au coronavirus. L’Université a déjà lancé quatre actions de récolte de fonds, permettant aux citoyens de faire des dons, aussi modestes ou importants qu’ils le souhaitent. Beaucoup de gens souhaitent en effet collaborer à la lutte contre le coronavirus. Elles peuvent soutenir la recherche sur la maladie, dans un premier temps.

"Mais des promoteurs de projets de l’UA travaillent aussi jour et nuit pour rendre la production des masques essentiels possible en Belgique", précise Dimitry Beuckelaers, coordinateur des fonds de l’Université d’Anvers.