Covid-19 : "Une tendance persistante à la baisse de l’ordre de 4%"

Les indicateurs sur l'évolution de l'épidémie de nouveau coronavirus en Belgique restent positifs, s'affichant tous à la baisse. Au cours des dernières 24 heures, 27 patients ont été admis en milieu hospitalier en raison de leur infection, alors que 32 patients ont perdu la vie, a indiqué ce lundi Yves Van Laethem, porte-parole interfédéral Covid-19. "Nous observons une tendance persistante à la baisse de l'ordre de moins 4%".

Les soins intensifs accueillent actuellement 251 patients (soit 5 de moins que la veille), dont un peu plus de la moitié nécessite une assistance respiratoire. Une tendance à la baisse de l'ordre de 4% est également constatée sur les dernières 24 heures, a ajouté Yves Van Laethem. Dimanche, 25 patients ont été autorisés à quitter l'hôpital. Au total, 1.334 malades sont encore hospitalisés.

Par ailleurs, 32 nouveaux décès sont à déplorer et 250 nouveaux cas de contamination ont été détectés, deux indicateurs également à la baisse. Pour les nouvelles infections, une baisse de 12% environ est observée sur les sept derniers jours. 6.826 tests ont été effectués ces 24 dernières heures. Au total, 57.342 cas de contamination au Covid-19 ont été confirmés dans le pays depuis le début de l’épidémie. Cette donnée ne reflète toutefois pas la propagation réelle du virus, l'ensemble de la population n'étant pas testée. Quelque 56% des cas détectés l'ont été en Flandre, 32% en Wallonie et 10 à Bruxelles.

"Il est encore difficile de savoir exactement ce qui se passe par rapport au nombre de cas plus important en Flandre", a pointé Yves Van Laethem. "Deux explications sont possibles. Soit la population et les médecins réalisent des tests plus fréquemment. Soit, pour des raisons inconnues, le virus y circule davantage", a expliqué l’infectiologue.

Pas de foyer d’infections à Saint-Trond

Van Laethem a également signalé qu'aucun foyer particulier d'infections n'avait été détecté dans la région de Saint-Trond, dans le Limbourg. "On a eu l'impression d'une augmentation en quelques jours du nombre de cas à Saint-Trond plus forte que dans le reste du pays parce que des résultats de tests PCR et sérologiques positifs ont été accidentellement repris dans le même tableau", a-t-il avancé. Les tests PCR informent sur la contamination actuelle du patient, tandis que les tests sérologiques détectent la présence d'anticorps et donnent dès lors une indication sur une infection passée.

"Ce mélange d'informations donnait l'impression que la situation était plus aiguë à Saint-Trond, mais rien de particulier ne s'est en réalité passé."

La Belgique a recensé au total 9.312 décès liés au nouveau coronavirus. Parmi les personnes décédées, 4.473 ont succombé à l'hôpital et 4.735 en maisons de repos. Les données communiquées ce lundi suivent un week-end prolongé et Yves Van Laethem a prévenu que des modifications pourraient être apportées dans les prochains jours.

Par ailleurs, le porte-parole interfédéral a souligné qu'il était encore trop tôt pour évaluer les éventuels impacts de la reprise des contacts sociaux, initiée à la fête des mères, sur l'épidémie. La première phase du déconfinement, baptisée "1a", n'a elle pas eu d'effet notable. Il s'agissait principalement de la relance des entreprises et du port du masque obligatoire dans les transports en commun. La phase dite "1b", lancée les 10 et 11 mai, avec notamment la reprise de contacts sociaux avec 4 personnes maximum, est encore "difficile à évaluer. Les premières évaluations restent positives, mais c'est au cours de la semaine et des dix jours qui viennent que nous pourrons pleinement évaluer les impacts éventuels de ces mesures", a précisé Yves Van Laethem.

"Nous sommes dans la queue de l’épidémie"

Le virologue Steven Van Gucht estime pour sa part que nous avons atteint le dernier bout de l’épidémie de coronavirus, "la queue" de l’épidémie. "C’est positif, mais les risques n’en ont pas pour autant disparu. Suite au déconfinement, nous nous déplaçons en effet davantage et multiplions nos contacts".

Steven Van Gucht souligne donc qu’il est essentiel de respecter encore cinq principes de base : restez à la maison si vous ne vous sentez pas bien, lavez-vous régulièrement les mains, portez un masque buccal surtout dans les transports en commun et les endroits de grande affluence, restez dans votre bulle de contacts et voyez-vous autant que possible à l’air libre, et respectez une distance sociale de 1,5 mètre.

Les plus consultés