Dries Van Langenhove pris en flagrant délit dans une fête de confinement

Le député fédéral Dries Van Langenhove (Vlaams Belang, photo) a été pris en flagrant délit par la police gantoise alors qu’il participait à une fête durant le confinement. Il doit s'acquitter d'une amende de 250 euros au risque de perdre son immunité parlementaire, rapportent ce lundi les quotidiens Het Nieuwsblad, Gazet van Antwerpen, Het Belang van Limburg et De Standaard. L’information a été confirmée par le porte-parole du Vlaams Belang, Jonas Naeyaert.

Plusieurs sources ont confirmé aux journaux flamands que le député du parti d’extrême-droite flamand avait été surpris jeudi soir à une fête à la suite d’une plainte émise par un voisin. Une patrouille de la police de Gand (Flandre orientale) s'est rendue sur place pour vérifier d'où provenaient les nuisances sonores.

La police a pénétré dans le bâtiment en question et y a découvert 12 personnes à un barbecue, dont le député Dries Van Langenhove. Celui-ci ne pouvait pas justifier sa présence. Lors de la rédaction du procès-verbal, l'élu de 27 ans n'a pas invoqué son immunité parlementaire.

"Tant le parti que Dries Van Langenhove se rendent compte de l’erreur commise, qui ne peut être minimisée. Il devrait entretemps avoir payé l’amende de 250 euros", précise le porte-parole.

Sur Twitter, Van Langenhove indiquait ce lundi matin qu’il s’agissait "d’un barbecue calme à 8 personnes. Néanmoins, en tant que député je dois donner le bon exemple. J’aurais dû rentrer à la maison quand j’ai constaté qu’il y avait trop de monde".

Les plus consultés