© 2020 SOPA Images

8,4% des soignants ont développé deux fois plus d’anticorps contre le Covid-19 que la population adulte

Début mai, 8,4% des professionnels de la santé travaillant dans les hôpitaux belges avaient développé des anticorps contre le virus Sars-Cov-2, responsable du Covid-19. C’est ce qui ressort d'une étude de l'Institut belge de santé Sciensano et de l'Institut de Médecine Tropicale (ITG) à Anvers, révélée ce mardi.

Les professionnels de la santé ont développé environ deux fois plus d'anticorps contre le Covid-19 que la population adulte saine, où seules 4,3% des personnes en ont développés, précise l'étude menée en collaboration avec la Croix-Rouge section flamande et le Service du Sang.

Sciensano relève que la présence d'anticorps chez les soignants est plus faible que ce qui était attendu, vu leur exposition au virus.

Les résultats de l'étude concernent des infections qui ont eu lieu au moins deux semaines avant de prélever l'échantillon de sang. Parmi les participants qui présentent des anticorps, 90% affirment aussi avoir éprouvé au moins un symptôme du Covid-19 depuis le début de l'épidémie.

Entre le 6 et le 10 mai, 785 échantillons sanguins ont été prélevés sur un nombre représentatif de professionnels de la santé actifs dans les hôpitaux belges.

Les personnes testées travaillaient aussi bien dans des unités Covid que non-Covid. Parmi elles, 80% exercent une profession paramédicale et 20% sont médecins. La moitié d'entre elles a plus de 39 ans et 80% sont des femmes. Ces professionnels de la santé seront suivis jusque fin septembre.

Un nouvel échantillon de sang sera prélevé chaque mois afin d'observer comment évolue la présence de leurs anticorps contre le coronavirus.

Des recherches supplémentaires sont nécessaires pour déterminer si les anticorps protègent lors d'une éventuelle seconde exposition au virus, précise Sciensano.

Les plus consultés