La commune de Lanaken (Limbourg) demande d'autoriser les visites transfrontalières

Le conseil communal de Lanaken a annoncé mardi demander à la Première ministre Sophie Wilmès et au ministre de l'Intérieur Pieter De Crem de considérer les visites transfrontalières comme un déplacement essentiel. La commune située non loin de Maastricht, aux Pays-Bas, soumettra une motion en ce sens.

Le conseil communal de Lanaken demande qu'une visite familiale de l'autre côté de la frontière soit possible dans les mêmes conditions qu'en Belgique, où un ménage peut recevoir quatre personnes maximum en respectant la distanciation physique.

Tous les partis présents à Lanaken soutiennent la proposition. La commune entend ainsi envoyer un signal fort au gouvernement. "Les autorités doivent comprendre que les résidents des communes frontalières ont souvent des membres de leur famille qui vivent de l'autre côté de la frontière", a déclaré l'échevine Astrid Puts (Open VLD). "Cela fait déjà plus de dix semaines qu'ils ne peuvent pas se voir, ni même se saluer de loin. C'est un manque d'humanité élémentaire", a-t-elle dénoncé.

Le gouvernement fédéral recevra mardi soir l'avis sur la question des experts fédéraux en charge de la sortie du confinement (GEES).
 

Les plus consultés