Federica Mogherini va diriger le collège d'Europe à Bruges

L’Italienne Federica Mogherini, qui a assuré entre novembre 2014 et novembre 2019 les fonctions de Haute représentante à la politique étrangère de l'Union européenne (photo), a été nommée rectrice du collège d'Europe. C’est ce qu’a annoncé mardi cette prestigieuse université privée établie à Bruges (Flandre occidentale) et à Natolin (Pologne), spécialisée dans la formation aux affaires européennes.

L'Italienne originaire de Rome entamera son mandat le 1er septembre prochain en succédant à l'Allemand Jörg Monar, qui dirigeait l'établissement depuis 2013. Federica Mogherini (photo) était déjà liée au collège de l’Europe en tant que professeure invitée au département de relations internationales et d'études diplomatiques de l'Union européenne. Sa nomination a toutefois suscité ces dernières semaines quelques remous, ses détracteurs affirmant qu'elle ne disposait pas des qualifications académiques suffisantes pour devenir rectrice.

Sa candidature avait émergé après une première liste restreinte de cinq candidats qui n'avait pas permis de trouver la personnalité adéquate. Une commission de sélection, présidée par Herman Van Rompuy, ancien Premier ministre belge et ex-président du Conseil européen, avait établi, après un entretien avec celle qui fut aussi ministre italienne des Affaires étrangères, qu'elle disposait du profil recherché.

AFP or licensors

Le conseil académique du collège d'Europe avait suivi cet avis, à la suite de quoi le conseil d'administration a approuvé formellement la nomination mardi.

Le prestigieux collège d'Europe a été fondé en 1949 est parfois comparé à l'ENA française pour sa capacité à générer de hauts dirigeants de l'administration européenne.

Les langues de travail au collège sont le français et l’anglais. Sur l’un de ses deux sites brugeois - celui de Verversdijk -, il accueille deux amphithéâtres et des salles de cours, mais aussi une bibliothèque chinoise inaugurée en 2014.

Les plus consultés