Les cafés et restaurants d'Eeklo demandent de l’aide pour leur réouverture

Le établissements du secteur horeca situés sur la Grand-Place d'Eeklo (Flandre orientale) demandent de pouvoir agrandir leur terrasse afin qu'il y ait plus d'espace pour mettre des tables et des chaises une fois qu'ils pourront rouvrir. Ils demandent à la ville de supprimer certaines places de parking. "Sinon, nous resterons tous fermés", déclare Horeca Meetjesland. En même temps, il doit y avoir suffisamment de places de parking pour les établissements qui proposent des repas à emporter.

En prévision du prochain déconfinement, le ton monte à Eeklo, les cafés et restaurants de la Grand-Place menacent la ville de ne pas rouvrir s'ils ne peuvent pas agrandir leur terrasse.

Les responsables du secteur horeca demandent qu'une partie de la Grand-Place soit interdite aux voitures afin que des tables et des chaises puissent y être placées pour accueillir plus de clients. "Durant le "Eeklo Beach", la circulation est déjà interdite sur la Grand-Place. Nous vous demandons de faire la même chose", déclare Eddy Deketelaere, directeur et président de Horeca Meetjesland. "Les places de parking situées juste devant les établissements de restauration pourraient alors être utilisées comme terrasse supplémentaire, et pourraient être couvertes si nécessaire".

Si le conseil communal n'autorise pas cette extension des terrasses, tous les cafés et restaurants de la Grand-Place resteront fermés. "Il y a un accord entre nous et nous n'ouvrirons pas à moins que cette extension soit autorisée. Car sans terrasse supplémentaire, notre rentabilité sera trop faible".
 

Mais il faut également conserver des places de parking

Mais l'association demande également de ne pas supprimer toutes les places de parking. "Tous les établissements de restauration ne pourront pas rouvrir. Tous les restaurants ou brasseries ne sont pas adaptés aux mesures sanitaires car ils ne disposent pas de suffisamment d'espace. Ces entreprises veulent continuer à proposer des repas à emporter, qui seront leur seule source de revenus cet été. Ils ont vraiment besoin des places de parking", explique Eddy Deketelaere.

Les plus consultés