En avril dernier, le nombre de décès aura été plus élevé que d’habitude à cause du coronavirus

Les nouveaux chiffres du Registre national montrent que dans la majorité des communes flamandes et bruxelloises, le nombre de décès en avril dernier a été plus élevé que d'habitude. Cela est dû très probablement au coronavirus. Dans certaines communes, la surmortalité est jusqu'à quatre fois plus élevée que la normale.

Les chiffres de surmortalité montrent que de nombreux pays doivent déplorer un plus grand nombre de décès dus au Covid-19 que ne le montrent leurs chiffres officiels. En Belgique, où nous incluons également les décès présumés dans les chiffres quotidiens il en va de même.

Si Sciensano indique le nombre de décès dus au coronavirus au niveau régional, l'institut belge de santé publique ne donne pas plus de détails.

Le Registre national, lui enregistre pour toutes les communes le nombre de personnes qui meurent chaque mois. Nous pouvons donc comparer les chiffres moyens des décès en avril avec les chiffres de mortalité de cette année.

Avril est le mois au cours duquel notre pays aura connu le plus grand nombre de décès dus au Covid-19. Cela se voit également dans les chiffres de la surmortalité : dans certaines communes flamandes, jusqu'à quatre fois plus de personnes sont mortes que la normale.

Dans la commune de Halen (Limbourg), 39 personnes sont mortes, ce qui est plus de cinq fois plus que la normale. Dans d'autres communes de la province du Limbourg aussi, il y a une importante surmortalité.

Surmortalité en avril 2020, par commune

La surmortalité a été mesurée par rapport à la mortalité moyenne par commune entre 2016-2019. Une valeur supérieure à 1 constitue une surmortalité, une valeur inférieure à 1 une sous-mortalité.

Si vous habitez en Flandre vous pouvez consulter le nombre de décès dans votre commune en cliquant sur la carte ci-dessous.

Les plus consultés