Des équipes mobiles déployées en cas de contamination à grande échelle au Covid-19

Le gouvernement étudie l'utilisation d'équipes mobiles pour combattre les superpropagateurs du coronavirus, écrit samedi De Tijd.

Il est de plus en plus évident que le coronavirus peut se propager rapidement par des événements de superdispersion. C'est-à-dire des rassemblements où de nombreuses personnes sont présentes et où quelqu'un d'infecté peut contaminer un grand groupe de personnes à la fois.

Afin d'éviter que ces superpropagateurs ne provoquent une deuxième vague d'infections, le gouvernement envisage, entre autres, de déployer des équipes mobiles. La méthode de travail habituelle du tracing, qui consiste à appeler par téléphone les personnes infectées et à leur demander avec qui elles ont été en contact, n'est en effet pas suffisante pour lutter contre cette superpropagation.

Dans ce cadre, des équipes mobiles seraient envoyées à l'endroit ou au sein de l'organisation où il a pu être question d'une superdiffusion, explique le virologue Steven Van Gucht de Sciensano. "Ils essayeront de retracer ce qui s'est passé et de savoir qui était sur place lorsque la personne infectée se trouvait à cet endroit". Les personnes présentes devront alors toutes être isolées.

Le ministre flamand du Bien-être Wouter Beke (CD&V) a confirmé s'atteler à la préparation de telles équipes mobiles.

 

Les plus consultés