Black Lives Matter: 700 personnes à Anvers, manifestation ce dimanche à Bruxelles

Entre 500 et 700 personnes se sont réunies samedi après-midi sur la Place Verte, à Anvers, pour manifester contre la mort de George Floyd, un Afro-Américain asphyxié par un policier lors de son arrestation à Minneapolis aux Etats-Unis, le 25 mai. Une autre manifestation contre le racisme et les violences policières aura lieu ce dimanche devant la Palais de justice de Bruxelles. Les organisateurs attendent 5.000 personnes (avec masque).

La majorité des 500 à 700 manifestants rassemblés samedi après-midi sur la Place Verte à Anvers (photo archives) semble avoir respecté la règle de la distanciation physique imposée dans le cadre de la lutte contre le coronavirus. Ceux qui ne l’ont pas fait ont été rappelés à l’ordre par la police.

Deux personnes se présentant comme les organisateurs de l'action se sont néanmoins vu infliger une sanction administrative, la police et la ville ayant interdit le rassemblement en raison des mesures sanitaires en vigueur.

Devant le Palais de justice de Bruxelles

Une autre manifestation pour dénoncer le racisme et les violences policières, après le décès de l’Afro-Américain George Floyd, est prévue ce dimanche entre 15h et 16h30, sur la Place Poelaert à Bruxelles. L’association Change, l’un des organisateurs de cette action de protestation, estime que 5.000 personnes pourraient y participer.

"Cela dépendra de la météo, notamment. Nous conseillons à tout le monde de porter un masque buccal et de respecter autant que possible les mesures d’hygiène et de distanciation sociale", indiquait Muamba Bakafua.

La police bruxelloise avait d’abord interdit la manifestation, en raison des mesures sanitaires pour limiter les risques de contamination. A la suite d’une concertation avec les organisateurs, qualifiée de constructive, la manifestation sera tolérée. Mais elle devra rester statique et respecter les règles d’hygiène et de distance sociale.

Les organisateurs ont prévu une centaine de stewards pour faire respecter ces règles, ainsi qu’une équipe médicale. Des milliers de masques sont également prévus. Muamba Bakafua de l’asbl Change comprend les critiques exprimées à l’encontre de la manifestation en période de déconfinement, mais souligne que "c’est un moment très important pour nous". Il espère que les manifestations qui ont lieu actuellement dans de nombreuses villes pourront donner une nouvelle impulsion à la lutte contre le racisme.

Les plus consultés