Deux moutons trouvés morts à Duffel : un nouveau loup en Flandre ?

Deux moutons ont été retrouvés morts, samedi après-midi, dans un pré situé à Duffel (province anversoise). D'autres animaux portaient des marques de morsures. L'Agence flamande pour la nature et la forêt (Agentschap Natuur en Bos) estime qu’il s’agit très probablement de l’œuvre d’un loup. Des empreintes de pattes retrouvées dans un champ avoisinant et des images d’un "nouveau" loup (photo) capturées près de l’endroit où les animaux mordus ont été retrouvés semblent confirmer cette piste.

"Les intestins des animaux sont intacts, ce qui est typique d’une attaque du loup. Une empreinte de patte dans un champ voisin indique également cette piste", souligne l'Agence flamande pour la nature et la forêt, qui s’est rendue à Duffel. Elle précise toutefois que seuls les tests ADN pourront apporter une réponse définitive. Les résultats ne seront pas disponibles avant plusieurs semaines.

Mais il semble très probable que le coupable soit un loup, indique Jan Loos, responsable du site internet spécialisé Welkomwolf.be (traduisez par ‘Bienvenue loup’ en français). "Entretemps, diverses photos ont été prises sur lesquelles on peut voir un loup. Ce dernier traverse un pré où se trouvent des chevaux (vidéo). Ce pré avoisine celui où les moutons morts ont été retrouvés. Le loup a probablement aussi essayé d’attaquer un poulain, mais une jument l’a chassé".

D’après Jan Loos, ce loup serait un mâle de passage. "L’animal cherche un territoire qu’il peut s’approprier, et une partenaire. Il est peu probable qu’il reste à Duffel, parce que ce n’est pas une zone propice pour lui. Il se pourrait qu’il erre encore pendant plusieurs jours ou semaines". Les éleveurs reçoivent donc le conseil de conserver leurs animaux à l’intérieur.

"Il s’agit du cinquième loup qui est signalé en province anversoise en moins de six mois", précise Jan Loos. "Il se pourrait que celui-ci vienne des Pays-Bas. On sait qu’un loup y a tué plusieurs moutons ces dernières semaines dans les environs de ‘s Hertogenbosch. Entretemps, le calme est revenu dans cette région-là. Si le loup vient effectivement des Pays-Bas, alors il est parvenu à traverser le Canal Albert, comme un autre loup avant lui".

Si vous apercevez un loup, vous pouvez le signaler via le site internet welkomwolf.be.

Chargement lecteur vidéo ...

Le cinquième loup en province anversoise en six mois

Juste avant Noël 2019, la louve Noëlla était arrivée en Flandre, en provenance des Pays-Bas. En passant par Lichtaart et Lille, elle était arrivée à Zoersel, où elle a séjourné quelques jours. Puis elle s’est rendue à Balen (province anversoise).

Le loup August, qui séjourne en Belgique depuis plus longtemps, s’est retrouvé ce même jour-là à Balen également, hors de son territoire habituel dans le Limbourg. Il forme maintenant un couple avec Noëlla. Ils ont eu récemment des petits, dans une tanière limbourgeoise.

Le 21 mars, l’ADN d’un autre loup était détecté sur les corps sans vie de deux moutons à Retie.

Le 31 mars, un autre loup est arrivé à Herentals (photo), probablement via Betuwe aux Pays-Bas. Le matin-même, il est passé par le pont sur le Canal Albert. L’après-midi, il était pris en photo lors de son passage à Herenthout et Wiekevorst.

Quant au 5e loup, qui a probablement tué les deux moutons à Duffel, on suppose qu’il provient également des Pays-Bas.

Welkom Wolf

Les plus consultés