A partir du 15 juin, tout citoyen pourra retirer gratuitement un masque en pharmacie

Cinquante véhicules militaires ont quitté lundi la caserne de Peutie pour commencer à en répartir 12 millions commandés par la Defense, dans les pharmacies du pays où, dès ce lundi 15 juin, ils pourront être retirés en priorité par les plus de 75 ans. À partir du 17 juin, ce sera le tour des plus de 60 ans et à partir du 26 juin, tout le monde pourra retirer son masque.

Plus de 160 entreprises ont pu proposer leur produit, 41 d'entre elles ont été sollicitées pour une offre, que 30 ont effectivement rentrée. Au final, le contrat a été signé le 5 mai avec deux fournisseurs, Tweeds & Cottons à Gand et Avrox, une firme luxembourgeoise.

Il a donc fallu un mois entre la signature du contrat et la livraison des derniers masques commandés.

"Nous avons réagi en très peu de temps à la demande formulée par le gouvernement", a estimé le général Marc Compernol, le patron de la Défense (CHOD), lors d'une conférence de presse.

Toutefois, la fourniture par Avrox (15 millions de masques) a subi un retard, ce qui lui occasionnera une amende, a rappelé le colonel Geert Bouchez, responsable pour la gestion du matériel. Cette amende a pris la forme d'une réduction sur la facture, a-t-il précisé. Avrox y perd 5,5 millions d'euros, et le prix du masque est ainsi tombé de 2,5 euros à 2,13 euros. Pour Tweed & Cottons qui a pu livrer dans les temps, le prix à l'unité reste de 2,5 euros. La Défense n'a pas payé d'avance.

"Le fait que les lignes de production opèrent actuellement en flux tendus, que les systèmes de transport soient fortement impactés partout dans le monde et que les mesures gouvernementales prises dans différents pays pour contrer la pandémie modifient les processus habituels, ont mené à ces retards regrettables", a commenté Avrox dans un communiqué.

Masque en tissu à trois couches

"Le produit en question est un masque en tissu à trois couches de haute qualité, qui comprend des traitements anti-gouttelettes et antibactériels. De plus, la conception ergonomique du masque, le choix des matériaux, la texture et le niveau de respirabilité offrent un niveau de confort élevé et permettent une utilisation prolongée. Les masques peuvent être lavés et réutilisés jusqu'à 30 fois et surpassent les spécifications des autorités qui les ont commandés", a fait valoir la firme luxembourgeoise.

Au total, la Défense transportera 12 millions de masques dans les 28 dépôts de distributeurs réguliers des 4.800 pharmacies du pays, a précisé la lieutenant-colonel Katrien D'Hert, cheffe des opérations logistiques. La destination des six derniers millions de masques n'a pas encore été annoncée.
 

L'Association pharmaceutique belge satisfaite

L'Association pharmaceutique belge (APB) s'est réjouie que les officines de son réseau aient été choisies. Son président, Lieven Zwaenepoel, a insisté sur l'importance des conseils que les pharmaciens peuvent donner pour l'utilisation des masques, et si nécessaire les adaptations possibles.

Tout citoyen pourra donc aller retirer un masque en pharmacie dès le 15 juin. Pour éviter un afflux, la répartition a été ordonnée sur dix jours. Les plus de 75 ans auront la priorité. Chaque jour verra s'élargir les publics prioritaires jusqu'au 26 juin, où les priorités seront levées. Mais les personnes qui passeront par la pharmacie pour un médicament prescrit pourront en ressortir avec un masque.

Pour le général Compernol, l'une des leçons à tirer de la crise est aussi la nécessité de continuer à investir dans la Défense. Ce secteur peut d'ailleurs jour un rôle dans la reprise économique, a-t-il souligné en rappelant le nombre de postes vacants à la Défense
 

Les plus consultés