James Arthur Photography

Erika Vlieghe : "10.000 personnes rassemblées, c’est un chiffre horrible en ce moment"

Erika Vlieghe, présidente du Groupe d'experts en charge du déconfinement (GEES), a réagi suite aux différentes manifestations de masse de dimanche contre le racisme et les violence policières : "Nous craignons que ces rassemblements de masse auront un effet sur les chiffres des contaminations au coronavirus".

"La manifestation de masse contre le racisme qui s'est déroulée hier à Bruxelles n'aura pas d’effet positif sur les chiffres du coronavirus dans notre pays", craint l'infectiologue Erika Vlieghe. C'est ce qu'elle a déclaré ce lundi matin dans "De ochtend" sur Radio 1 (VRT).

"Mais il sera difficile de déterminer quel sera son effet exact. Car en même temps, nous sommes entrés dans la phase 3 du déconfinement. Il ne sera donc pas facile d’identifier ses conséquences".

"Mais 10 000 personnes rassemblées, c'est un nombre horrible en ce moment, même si l'objectif était noble. Notre pays vient à peine de se remettre de l'épidémie et alors tant de gens, si proches les uns des autres, ce chiffre, maintenant, nous n'en avions vraiment pas besoin - épidémiologiquement parlant".

Erika Vlieghe espère que les masques portés par les manifestants auront un peu contribué à empêcher la propagation du virus. "Mais en ce qui me concerne, j’estime que ce n'était pas le bon moment pour sortir dans la rue avec autant de monde." Bien qu'elle ajoute également : "Ce n'est pas parce que vous interdisez quelque chose que vous pouvez éviter un rassemblement de masse. Il me semble donc naïf de penser que vous pouviez résoudre le problème en interdisant tout brutalement".
 

Les plus consultés