BELGA

La Flandre débloque 45 millions d'euros pour lutter contre la pauvreté

Le gouvernement flamand a décidé de débloquer 45 millions d'euros supplémentaires pour lutter contre la pauvreté. Par ailleurs, les entreprises et les indépendants qui, à la réouverture de leur entreprise ou commerce, voient leur chiffre d'affaires baisser de plus de 60% par rapport au même mois de l'année précédente en raison de la crise du coronavirus pourront bénéficier d'une prime régionale de 2.000 euros supplémentaires, a annoncé la ministre flamande de l'Economie, Hilde Crevits (CD&V).

Sur ces 45 millions supplémentaires, 15 millions seront accordés aux ménages qui ont vu leurs revenus passer sous la barre de 2.213 euros en raison de la crise du coronavirus.

Quinze autres millions iront aux pouvoirs locaux pour les soutenir dans leur lutte contre la pauvreté, le reste étant destiné à une prime unique au budget de consommation des ménages et des personnes isolées à faibles revenus, a détaillé le ministre-président flamand Jan Jambon.

Une prime supplémentaire de 2.000 euros, pour les pertes de chiffre d’affaires de plus de 60%

En Flandre, les entreprises et les indépendants qui, à la réouverture de leur entreprise ou commerce, voient leur chiffre d'affaires baisser de plus de 60% par rapport au même mois de l'année précédente en raison de la crise du coronavirus pourront bénéficier d'une prime régionale de 2.000 euros supplémentaires. Les établissements qui restent fermés, comme les cinémas ou les discothèques, pourront par ailleurs continuer à percevoir l'indemnité journalière de 160 euros, a annoncé lundi la ministre flamande de l'Economie, Hilde Crevits (CD&V).

L'indemnité journalière accordée par le gouvernement flamand devait s'arrêter le 12 juin. Elle a donc été prolongée jusqu'au moment où les établissements concernés seront autorisés à rouvrir.

Une prime supplémentaire de 2.000 euros sera par ailleurs octroyée aux entrepreneurs et indépendants dont le chiffre d'affaires a baissé de plus de 60% à la réouverture de leur entreprise ou commerce, par rapport au même mois un an plus tôt, a précisé la ministre.
 

Les plus consultés