Les prostituées aussi reprennent leur activité mais avec des précautions supplémentaires

Les prostituées et leurs clients devront toujours porter un masque et utiliser des draps jetables. C’est ce qui est stipulé dans un protocole que le secteur a conclu avec le groupe d'experts du GEES. Le ministre en charge des Indépendants Daniel Ducarme (MR) doit encore l'approuver.

"Tout ce qui n'est pas interdit est autorisé", avait déclaré la Première ministre Sophie Wilmès (MR) lors de la conférence de presse qui avait suivi le Conseil national de sécurité vendredi dernier. Et comme, en Belgique la prostitution n'est pas une activité interdite, le collectif Utsopi suppose que les travailleurs et travailleuses du sexe peuvent aussi reprendre leur travail.

Toutefois certaines communes peuvent toujours imposer des restrictions. Dans la commune bruxelloise de Saint-Josse-ten-Noode, par exemple, une interdiction reste en vigueur. À Anvers, selon la Gazet van Antwerpen, les travailleurs du sexe ne devraient pas être autorisés à reprendre leur travail avant lundi prochain.

Selon Wendy Gabriëls du centre de soutien Violett, les travailleurs du sexe sont impatients de pouvoir reprendre leur activité mais le font avec un sentiment mitigé : "Bien sûr, il y a beaucoup de prostituées qui ont peur d'être infectées mais d’autres sont soulagées, notamment en raison de l'incertitude économique, qui est très grande. Beaucoup de gens n'ont pas pu faire appel aux aides des pouvoirs publics et ont vécu des moments très difficiles financièrement".

Pour les hommes et les femmes qui peuvent recommencer leur activité, des précautions suivantes seront prises :
 

  • Les clients présentant des symptômes ne seront pas acceptés
  • Nettoyage supplémentaire des poignées de porte, des rampes et autres surfaces ;
  • Utilisation de draps jetables ;
  • Clients et prostituées doivent se laver les mains et le visage avant et après, ou mieux encore prendre une douche.
  •  Les clients doivent se désinfecter les mains avec du gel hydroalcoolique;
  • Client et prostituée doivent porter un masque. Les baisers ne sont donc pas autorisés. Pour les pratiques sexuelles orales, utilisation d’un préservatif.
  • Remplacer ou décontaminer les couvre-matelas à chaque fois ;
  • Il n'est pas nécessaire de procéder à un test systématique du Covid-19, sauf si une prostituée présente des symptômes.

Les plus consultés