Chargement lecteur vidéo ...

Le personnel du zoo d’Anvers proteste contre des licenciements

Le personnel du zoo d'Anvers et de celui de Planckendael a mené ce jeudi une action symbolique pour protester contre le refus de la direction de mener des négociations après l'annonce de 24 licenciements. Le personnel du parc animalier menace de faire grève lundi si la direction ne change pas d'attitude.

Les membres du personnel du zoo anversois se sont réunis ce jeudi à midi devant l'entrée du domaine située sur la Place Reine Astrid à Anvers pour une action symbolique, avec un brassard de deuil autour du bras. L'action ne devait néanmoins pas empêcher les visiteurs de pénétrer dans le parc animalier.

A la suite de la crise déclenchée par le coronavirus, 24 emplois sont menacés au zoo d'Anvers et à Planckendael, tous deux gérés par la Koninklijke Maatschappij voor Dierkunde Antwerpen (KMDA). L'action de protestation est née du refus de la direction de tenir des consultations quant aux licenciements annoncés, indique le syndicat chrétien.

"Nous ne ressentons aucune volonté d'engager le dialogue de la part de la direction, qui affirme que les licenciements auront de toute façon lieu", déclarait Steve Rosseel. "De plus, des mesures supplémentaires seraient prises dans les prochains mois. Nous demandons donc de réfléchir ensemble à des solutions alternatives. Nous avons par exemple le sentiment que les mesures gouvernementales concernant notamment le chômage économique ne sont pas pleinement utilisées".

Une entrevue est prévue lundi entre syndicats et direction. Si celle-ci refuse toujours la concertation, d'autres actions seront menées, met en garde le syndicaliste. "Le parc animalier pourrait alors carrément fermer ses portes".

Les plus consultés