AP2011

Une prime flamande pour encourager les congés parentaux le mercredi après-midi

À partir de septembre prochain, les parents qui prennent un dixième de congé parental pourront compter sur une prime d'encouragement au nord du pays. La mesure a été approuvée par le gouvernement Jambon, sur proposition de la ministre flamande de l'Emploi Hilde Crevits (CD&V). Cette prime s'appliquera aux travailleurs tant du secteur privé que du secteur social à but lucratif.

Depuis le 1er juin 2019, les salariés peuvent prendre 1/10e de congé parental sur base d'une réglementation fédérale. Cela signifie, par exemple, que ceux qui travaillent à temps plein peuvent par exemple rester à la maison tous les mercredis après-midi ou le vendredi toutes les deux semaines pour s'occuper de leur famille. 

Les personnes qui profitent de ce régime reçoivent une indemnité d'interruption de l'Office national de l'emploi (Onem). Toutefois, ceux qui choisissaient de prendre ce congé parental spécifique n'avaient pas encore droit à la prime d'encouragement flamande, qui s'applique à ceux qui restent à la maison à temps plein, à mi-temps ou à 1/5e temps. Cela changera à partir du 1er septembre. 

Dès ce moment, les travailleurs du secteur privé recevront 33,65 euros bruts par mois s'ils optent pour un congé parental 1/10. Pour les ceux du secteur du profit social, le montant brut mensuel sera de 84,12 euros. 

Sur base du nombre de personnes qui prennent déjà un tel congé aujourd'hui, la ministre Hilde Crevits s'attend à ce qu'environ 1.000 personnes demandent l’obtention de cette prime. 

Les plus consultés