Une blessure au cou de 14 cm, mais le bourgmestre de Bruges espère retravailler au plus vite

Dans un entretien téléphonique accordé à l’émission dominicale ‘De Zevende dag’ (VRT), le bourgmestre de Bruges Dirk De fauw (CD&V) a indiqué qu’il espérait reprendre son travail le plus vite possible. Au moment du coup de fil, le maïeur se trouvait à l’hôpital où il est soigné suite à l’attaque au couteau dont il a été victime. Il a entre-temps pu rentrer chez lui.

Samedi, un homme armé d'un couteau à pommes de terre a attaqué le bourgmestre au cou. Dirk De fauw a d'abord cru que les blessures n'étaient pas trop graves mais son chauffeur l'a tout de même emmené aux urgences. 

Une fois sur place, il est apparu que son état était bien plus sérieux qu'il n'y paraissait: l'incision mesurait 14 cm et a nécessité 24 points de suture. "J’ai eu de la chance que ce n’était qu’un couteau à patates", a-t-il réagi au téléphone.

Pas de motif politique

L'attaque a eu lieu au bureau d'avocat de M. De fauw. L'agresseur est l'un des clients de M. De Fauw dont celui-ci administre le patrimoine car l'homme n'a pas la capacité de le faire. 

L'agression n'a pas de lien avec le mandat politique de l'intéressé -l'habitant n'habite d'ailleurs pas Bruges- mais semble plutôt liée à la gestion de son patrimoine. 

Le mobile de l’assaillant demeure pour le moment inconnue. Le suspect, interpellé samedi peu après l’attaque, a refusé de s'exprimer devant le juge d'instruction. Sa détention a été prolongée. L'individu, âgé de 35 ans, comparaitra vendredi devant la chambre du conseil

Les plus consultés