(c) dpa-Zentralbild

Marc Van Ranst recommande de rendre le port du masque obligatoire dans les magasins

Le virologue Marc Van Ranst estime que les masques devraient devenir obligatoires dans les grands magasins et les boutiques. Car, selon lui, s’ils sont seulement "fortement recommandés" cela ne suffit pas.

Marc Van Ranst affirme que la foule dans les grands magasins et les boutiques va augmenter progressivement pendant la période de sortie du confinement dans laquelle nous nous trouvons actuellement.

"Au début, on était très strict, et une seule personne par famille était autorisée à faire les courses. Mais aujourd'hui, on voit parfois plusieurs personnes faire leurs courses ensemble".

Comme il n'est pas toujours possible de conserver la distance de sécurité d’1,5 mètre, Marc Van Ranst préconise de rendre le port du masque obligatoire. "C'est une opinion partagée par les virologues, Erika Vlieghe (la présidente du GEES, ndlr) le pense aussi".

En général, le port d'un masque est "fortement recommandé" dans les lieux publics, surtout si la distance de sécurité de 1,5 mètre ne peut être garantie. Le port d'un masque n'est actuellement obligatoire que dans certaines circonstances. Par exemple, certaines professions doivent le porter, comme les colporteurs, les coiffeurs et les serveurs. Elle est également obligatoire dans les transports en commun dès l'âge de 12 ans, à l'école secondaire, au travail si la distanciation sociale n'est pas possible et chez le coiffeur ou l'esthéticienne.  

De Block : "Lorsqu'une mesure devient obligatoire, il faut la faire respecter"

Interrogée lors du journal télévisé de la VRT, la ministre de la Santé publique Maggie De Block (Open VLD) a souligné que lorsqu’une mesure devient obligatoire, il faut faire respecter la loi.  "Allons-nous mettre un policier partout pour voir qui porte un masque et qui n'en porte pas ?", se demande-t-elle. Elle fait référence aux masques qui sont obligatoires dans les transports en commun. "Et il y a même des gens qui vont jusqu’à porter leur masque sur leur menton." Selon le ministre, la question des masques sera discutée mercredi lors de la reprise des travaux du Conseil National de Sécurité.

Lundi matin, le Dr Erika Vlieghe, présidente du GEES, a averti dans l'émission De Ochtend sur Radio 1 (VRT) que nous devons continuer à respecter les mesures de distanciation. Elle s’exprimait en réaction aux fêtes spontanées organisées le week-end dernier à Ixelles, Anderlecht et Hasselt. "Si on continue comme ça, cela va mal finir" a-t-elle déclaré.