Persdienst kabinet Diependaele

Des tunnels et un bunker de la Première Guerre mondiale découverts à Wijtschate

Lors de travaux d'assainissement dans le centre de Wijtschate, près de Heuvelland en Flandre occidentale, des tunnels en bois et un bunker datant de la Première Guerre mondiale ont été mis au jour. Les découvertes seront examinées par l'Agence flamande du patrimoine immobilier et par des archéologues dans les semaines à venir, afin de reconstituer l'histoire qui les entoure.

A cinq endroits dans le Rue de l’Hospice, dans la commune de Wijtschate, des restes d’un système de tunnels et bois menant à un grand abris souterrain pour soldats ont été découverts au cours de travaux aux égouts. Après la découverte du bunker de la Première Guerre mondiale, les travaux d'assainissement ont été temporairement interrompus pour laisser place aux recherches archéologiques.

Finalement, plusieurs autres trouvailles ont été faites, comme des vestiges d'un système de tunnels souterrains en bois. Dans ce système de tunnels, les soldats allemands pouvaient s'abriter pendant le bombardement du village. Des objets tels qu'un brancard entièrement intact (photo), des morceaux d'un chemin de fer à voie étroite et une roue de chariot en bois (photo) ont également été mis au jour.

Certaines sources indiquent qu'il y aurait eu de la place pour environ 200 lits dans les couloirs. Il y aurait également eu de petites cuisines. Ce qui correspond à l'essentiel pour vivre sous terre. Chaque jour, des munitions non-explosées sont également trouvées sur le site. Les travaux sont donc constamment surveillés par une équipe de démineurs. Le service d'enlèvement et de destruction d'engins explosifs (SEDEE) vient quotidiennement collecter les munitions afin de les rendre inoffensives.

Les archéologues pensent également que des dépouilles seront très probablement retrouvées. Ils ont par exemple trouvé un avant-bras. Ces restes humains seront si possible remis aux familles des défunts.

Persdienst kabinet Diependaele

Une exposition en vue

Le ministre flamand du Patrimoine immobilier, Matthias Diependaele (N-VA), qui était sur place ce vendredi, a déclaré que "c'est exceptionnel que l'on trouve encore des choses de cet ordre de grandeur. Pour le patrimoine immobilier, il est particulièrement important que l'histoire derrière ces découvertes puisse être reconstituée".

Dans les semaines à venir, les trouvailles archéologiques seront acheminées vers un entrepôt du patrimoine à Ypres (Flandre occidentale), où elles seront identifiées, enregistrées et nettoyées. Ensuite, l'entrepreneur pourra poursuivre sans entrave les travaux d'assainissement.

"Le but est aussi que les objets trouvés soient utilisés, à terme, pour des expositions temporaires ou une exposition permanente", indiquait l’échevin du Patrimoine de Wijtschate, Wieland De Meyer.

Persdienst kabinet Diependaele