Poneys et chevaux devront disparaitre des foires en Flandre d'ici 2023

La Flandre interdira totalement le recours à des poneys et chevaux sur les champs de foire, les carrousels et autres marchés annuels d'ici 2023 au plus tard. Le gouvernement flamand a adopté ce vendredi un projet de décret déposé dans ce sens par le ministre du Bien-être animal, Ben Weyts (N-VA).

L'interdiction est déjà d'application en Région bruxelloise et en Wallonie depuis le 1er janvier 2019. Au sud du pays, une tolérance a toutefois été acceptée jusqu'au 31 décembre 2022 pour le responsable d'hippodrome de kermesse déjà en activité et enregistré.

En Flandre, il existe depuis 2013 une réglementation stricte concernant l'utilisation de poneys et de chevaux, mais pas d'interdiction pure et simple. Depuis le 1er janvier 2016, la piste équestre doit par ailleurs être adaptée à la taille de l'animal, avec un diamètre d'au moins 10 mètres si la hauteur au garrot est plus grande qu'1,20 mètre.

A Bruxelles, l'interdiction d'utiliser des poneys a été contournée par le recours à des ânes. Le gouvernement bruxellois a donc récemment renforcé les règles d'interdiction pour empêcher ce type de procédé.

Les plus consultés