Onze suspects, pour la plupart mineurs d’âge, arrêtés à la suite des émeutes d’avril à Anderlecht

Dans le cadre de l'enquête sur les émeutes survenues en avril dernier dans la commune bruxelloise d’Anderlecht, onze suspects - des mineurs d'âge pour la plupart - ont été interpellés ces derniers jours. C’est ce que fait savoir ce samedi le parquet de Bruxelles.

Des émeutes avaient éclaté le 11 avril dernier, au lendemain de la mort d'un homme de 19 ans dans une course-poursuite avec des véhicules de la zone de police Bruxelles-Midi. Lors de ces troubles, l'arme d'un policier avait été volée à la suite d'une violente attaque sur un véhicule de police.

Entretemps, l'arme a été retrouvée et l'auteur du vol placé sous mandat d'arrêt. Une enquête avait immédiatement été ouverte par le parquet de Bruxelles. Le service Jeunesse et la Recherche Locale de la zone de police Midi ont pu identifier plusieurs suspects. Onze ont été interpellés ces derniers jours, précise le parquet.

Un suspect mineur, habitant à Hal (Brabant flamand) a été mis à disposition du parquet de Hal-Vilvorde. Les 10 autres (âgés entre 14 et 18 ans) ont été pris en charge par le parquet de Bruxelles. Cinq d'entre eux ont été placés en institution publique de protection de la jeunesse, deux ont été libérés mais soumis à des conditions très strictes, un autre sera cité à comparaitre devant le juge de la jeunesse, un autre encore a été relaxé avec un suivi et le dernier relaxé après audition par le procureur du Roi.

Les préventions retenues contre ces jeunes sont notamment vol, commis à l'aide de violences ou menaces, en bande; dégradations de propriétés mobilières d'autrui, avec violences ou menaces, en bande; rébellion armée; association de malfaiteurs. L'enquête se poursuit et il n'est pas exclu que d'autres interpellations aient lieu dans les prochains jours, conclut le parquet.