Radio 2

Trois réfugiés secourus au large de la plage du Coq

Trois réfugiés à bord d'un bateau gonflable ont été sauvés lundi après-midi au large des côtes du Coq, a confirmé le parquet de Flandre occidentale. Les transmigrants ont déclaré qu'ils flottaient sur la mer du Nord depuis quelques jours. C’est un bateau néerlandais qui a vu l’embarcation de fortune et qui a prévenu les services belges de secours en mer.

Le petit bateau gonflable a été repéré lundi après-midi par un navire de la marine néerlandaise, à une dizaine de kilomètres des côtes du Coq. Le canot de sauvetage R6-Orka et la police de la navigation belge ont été dépêchés sur place. C'est finalement le patrouilleur Pollux qui a embarqué les trois personnes et les a acheminées vers Zeebrugge, où elles ont été prises en charge par plusieurs ambulances.

Les premiers rapports indiquent que les transmigrants étaient en hypothermie. Après avoir reçu les soins médicaux nécessaires, ils devaient être entendus par la police et le parquet afin de déterminer si des passeurs ont été impliqués dans leur tentative de traversée vers le Royaume-Uni.

Les petites embarcations de fortune sont utilisées de plus en plus régulièrement par des transmigrants cherchant à rejoindre le Royaume-Uni. Quinze réfugiés ont été secourus samedi matin au large de La Panne, à bord d'un bateau gonflable qui avait pris l'eau. Un petit bateau avait également chaviré au large de La Panne lors d'un accident similaire survenu en janvier.

Ce dernier dossier avait révélé l'identité de deux Afghans, suspectés de trafiquer des êtres humains. Plusieurs autres personnes suspectées de faits de trafic humain et de livraison de canots pneumatiques sont actuellement coincées derrière les barreaux. Selon le procureur Frank Demeester, une nouvelle catastrophe a été évitée lundi.

"Le canot pneumatique n'était pas du tout adapté pour naviguer sur la mer du Nord avec des personnes à bord. Les conditions météorologiques actuelles provoquent d'ailleurs de telles vagues que le risque de faire chavirer le bateau et de voir les personnes jetées à l'eau était bien réel."

Les plus consultés