Une première éolienne sur le toit d'un logement social, à Hasselt

Pour la première fois en Flandre, une éolienne a été placée sur le toit d'un logement social (photo). Le dispositif de la société de logement social Cordium, combiné au réseau de chaleur existant, fournit de l'énergie pour 68 habitations dans le quartier de Kuringen, à Hasselt (province du Limbourg). Ce qui devrait faire baisser la facture d’énergie des habitants. "En tant que gouvernement flamand, nous ne pouvons qu'applaudir ce choix. Nous pensons qu'il est important que les logements sociaux soient construits de la manière la plus efficace possible sur le plan énergétique", se réjouit le ministre flamand du logement, Matthias Diependaele (N-VA).

Haute d'environ quatre mètres, l'éolienne verticale à double cylindre installée sur le site du projet Broekerwinning à Kuringen tourne dans toutes les directions du vent et est capable de fonctionner y compris lorsque la vitesse de vent est très faible. Le bruit généré par la rotation des pales est à peine audible, ce qui est indispensable car l'éolienne est placée sur un toit, dans une zone résidentielle.

Le dispositif et le réseau de chaleur existant permettent d'économiser 130 MWh d'énergie par an et de réduire les émissions de CO2 de 56 tonnes par an. C'est l'équivalent de près de 30 voitures de classe moyenne parcourant 12.000 kilomètres par an.

Au total, la société de logement social Cordium a investi plus ou moins 650.000 euros dans le réseau de chaleur existant et dans l'éolienne. La moitié de cette dernière a été subventionnée par des projets européens. L’investissement pour l’éolienne devrait être compensé d’ici 8 ans environ (dans 5 ans pour une éolienne de ce type placée au littoral, où il y a davantage de vent).

"Le réseau de chaleur et l'éolienne fournissent à nos locataires sociaux de l'énergie de manière écologique et abordable. Le mot "éco-social" est approprié ici", indique Carien Neven, présidente de Cordium.

Le gouvernement flamand - qui a débloqué 4 milliards d’euros pour des projetsdans les logements sociaux - se félicite de cette initiative. "Avec les mesures que nous imposons, le logement social a cinq ans d'avance sur le reste du secteur résidentiel", explique le ministre compétent Matthias Diependaele (photo archives). "C'est non seulement bon pour le climat, mais aussi pour éviter des factures d'énergie excessives aux locataires sociaux."

Les plus consultés